Speedy Life
Actu

Affaire Cantat, la réponse du magazine Elle


Clarisse Rosius
Vendredi 20 Octobre 2017




Dans la lignée des réactions outrées autour du retour en star et en fanfare de Bertrand Cantat, le magazine Elle a mis sa victime, Marie Trintignant en Une. Le magazine des Inrockuptibles qui avait mis le chanteur de Noir Désir en Une avait tendu le bâton pour se faire battre.


DR Impression d'écra
DR Impression d'écra
Oui il a payé sa dette envers la justice. N’empêche, c’est indéniable, son retour en Une des Inrockuptibles a choqué. Quand bien même la justice a décidé qu’il s’agissait de violences sans chercher à donner la mort, Bertrand Cantat a frappé Marie Trintignant qui en est morte, c’est un fait. Des faits que personne ne conteste et suffisamment sordides pour qu’on attende de la décence et un peu de discrétion. Non, l’idée n’est pas d’empêcher de vivre quelqu’un qui a payé sa dette envers la société, mais de s’interroger sur le fait qu’il soit à nouveau une célébrité de la musique, adulée et vénérée comme les fabriquent le star système.

A la suite d’un mouvement d’indignation important sur les réseaux sociaux, c’est le magazine Elle qui a enfoncé le clou en répliquant à la Une où Cantat s’affiche par une Une avec Marie Trintignant. Outre la macabre association dans les kiosques, le magazine a voulu faire passer un message. Au « Cantat en son nom » des Inrocks, un cinglant « Au nom de Marie ». « Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes (…) 123 anonymes tuées par leur conjoint l'an dernier » explique l’édito. Texte qui rappelle que chaque jours trente-trois femmes dénoncent un viol et 216 000 plaintes ont été déposées en 2016 pour agression ou harcèlement.
 
Un hommage et un coup de gueule pour « toutes ces femmes comme aux actrices contre Weinstein, comme à Flavie Flament contre Hamilton, il en faut du courage. Marie Trintignant, on ne t'oublie pas. Il faudra davantage que la médiatisation obscène de Bertrand Cantat (“Les Inrockuptibles” du 11 octobre) pour éteindre ta flamme. “Une lumière ici requiert une ombre là-bas”, écrit Virginia Woolf. Tu es à la fois cette ombre et cette lumière, cette douleur et cet espoir qu'un jour enfin cesse cette violence tout simplement inouïe », lit-on plus loin.
 




Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016