Speedy Life
Lifestyle

Diète médiatique


Lundi 11 Avril 2016




La journaliste du Monde, Emeline Cazi raconte la « diète médiatique » choisie par une jeune femme pharmacienne de 43 ans.


Diète médiatique
« Le jour où j’ai cessé de m’informer. » C’est le titre d’un papier du Monde. Il se fait l’écho d’une expérience intéressante : comment une femme de 43 ans a choisi de ne plus se tenir informer des aléas du monde. Cela dure depuis un an. Isabelle Ducau, pour qui l’actualité et les informations avaient un effet anxiogène, a décidé de ne plus ouvrir de journaux, ni d’allumer de radio. Encore moins sa télévision.

À l’origine, cette détox n’a pas fait l’objet d’un choix réfléchi ou d’une « bonne » résolution prise à l'avance. Plutôt la conséquence radicale après un burn-out, une période de stress intense. « L’actualité m’angoisse, me déprime », dit-elle. » Aujourd’hui, elle se rend compte qu’elle est « plus sereine sans entendre les horreurs du monde à longueur de journée. » Elle ajoute : « je crois que je ne reviendrai pas en arrière. »
 
Quand elle craque, en avril 2015, « couper les actus est la première chose qui m’est venue à l’esprit. » Il faut dire, Isabelle Ducau ne risquait pas de souffrir du syndrome du Fomo, Fear of missing out en Anglais, ou la peur de rater une information. La jeune pharmacienne était plutôt du genre connecté : « avant, j’étais sur France Inter matin et soir. Je déposais ma fille à l’école à 8 h 30, puis je prenais la route avec la revue de presse. Suivait l’invité du jour. J’arrivais juste avant le journal de 9 heures. Sur le chemin du retour, vers 17 h 30, les humoristes de Si tu écoutes, j’annule tout passaient l’actualité à la moulinette. »
 
Depuis cet épisode de surmenage, « éviter les actualités est devenu un réflexe. » Si elle veut en savoir plus sur un sujet, elle se renseigne. Mais elle choisit aussi le moment : « cela change tout. Recevoir une mauvaise nouvelle en pleine figure quand on n’a pas l’énergie amplifie le mal-être. Depuis que je ne subis plus l’information, j’ai vraiment gagné en sérénité », explique t-elle à la journaliste du Monde. Il est question de ne plus subir donc, et de choix aussi. D’ailleurs, elle a créé son blog, « un média positif. »

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016