Speedy Life
Carrière

Grossesse et boulot, les sujets à aborder


Mélanie Sagan
Mardi 28 Juin 2016




Dans le monde de l’entreprise, la vision de la grossesse et des femmes qui sont enceintes est une source d’inquiétude. Si la loi est du côté des futurs mamans, il est indéniable que la grossesse peut être une source de conflit professionnel ou de placardisation. De quoi pousser les femmes à réfléchir en amont et bien préparer leur stratégie.


Image libre de droit - Pixabay
Image libre de droit - Pixabay
Entre le légal et la pratique, peu de sujets sont aussi déconnecté que celui de la grossesse. Si le droit français est très avantageux pour les femmes, il est très courant que de femmes enceintes réalisent que l’arrivée d’un enfant n’est pas toujours une nouvelle bien prise par la hiérarchie professionnelle. Mise dans un placard, pressions, pertes de responsabilité, ces pratiques sont courantes et doivent pousser les futures mamans à être vigilantes, à connaitre leurs droits et à obliger leur employeur à adopter une position transparente.
 

Une posture claire face à l’employeur

Dans un article sur le sujet, le site Huffington Post résume très bien la situation en abordant la question avec trois points clés : l’entretien d’embauche, la grossesse au travail et la réaction à adopter en cas d’injustices. « Il n'y a pas d'obligation légale de déclarer sa grossesse, que ce soit au moment de l'entretien ou même une fois le contrat de travail signé. Du point de vue de l'employeur, il est interdit de discriminer une candidate ou salariée sur ce critère » rappelle le site. S’il n’existe pas de solution miracle, il est tout de même important de se mettre dans la peau d’un employeur qui pourrait se sentir manipulé par une employée qui lui a caché qu’elle était enceinte. Situation d’autant plus stratégique qu’en fonction de la réaction de l’employeur, il est possible d’en savoir beaucoup sur la politique de l’entreprise sur la question.

Pour ce qui est de la grossesse au travail, ici aussi il n’y a pas d’obligation légale mais pour des raisons de délicatesse il est préférable de prévenir en avance. « Les processus de recrutement pouvant être longs et coûteux et l'employeur appréciera d'avoir été informé en amont » remarque judicieusement le site.
Enfin, en cas de conflit, de non embauche ou de mise dans un placard, le Huffington Post  conseille de saisir le Défenseur des droits qui a pour objectif de lutter contre les discriminations.

Lire en intégralité l’article sur le site Huffington Post




Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016