Speedy Life
Actu

Il est où ton soutien-gorge? Sous ma peau


Vendredi 4 Juillet 2014




Ce n’est pas gore, c’est un soutien-gorge invisible intégré sous la peau…


Il est où ton soutien-gorge? Sous ma peau
Bon alors, il ne faut pas être trop douillette…  Et il faut avoir les idées larges. Orbix Medical, est une start-up israélienne. Elle vient de mettre au point un soutien-gorge qui… s’intègre sous la peau, et vient, dans la foulée, d'être autorisée à le lancer en Europe. Heu, comment ça marche ? La chose s’insère donc sous la peau, et les bretelles sont rattachées au thorax. Ah.

Cette invention met à mal la gravité mammaire. Surtout, on se demande à quoi elle sert ? Et bien, Madame Michu, à avoir des seins soutenus et fermes, sans passer par la case prothèse ou celle du push-up, a priori, plus agréable. Il ne s’agit ni de réduction, ni d’augmentation mammaire. Avec le système Orbix Medical, il est possible de se faire poser un soutien-gorge directement sous la peau. Et tout cela en moins d’une heure. Effet garanti : dix ans. Et tac.
 
Très, très bien. Mais dans les faits, comment cela marche ? Une feuille de silicone est déposée sur le tissu mammaire. Après, les choses se corsent : agissant comme une élingue, c’est à dire, un accessoire de levage souple, la couche de silicone  est reliée à des « bretelles » en soie, attachées aux côtes supérieures. Donc, installation en moins d’une heure, et effet pour dix ans. Mais avec toutes ces manipulations techniques, on est moins séduite. C’est Madame Michu qui le dit, pas moi.
 
Avec l’invention d’Orbix Medical, qualifiée d’implant, « c’est comme un soutien-gorge qu’on ajoute, la pression du sein va sur l’implant, pas sur le sein », explique Yossi Mazel, le directeur de la start-up. En détail, et de vous à moi, les seins ne retombent pas après quelques semaines, comme c'est parfois le cas lors d’opérations visant à réduire ou à augmenter la poitrine.

Le soutien-gorge invisible a reçu une autorisation de mise sur le marché en Europe, même si son prix reste inconnu à ce jour. Sentant la possibilité de critiques venir enrayer son travail, Yossi Mazel déclare refuser la chirurgie esthétique, mais au contraire, d’essayer d’en « diminuer les risques ». Car sa méthode est « moins invasive et moins risquée qu’une opération traditionnelle d’augmentation mammaire ».
 Surtout, sur les clichés avant – après, les poitrines se tiennent plutôt bien. Alors Madame Michu ?


Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016