Speedy Life
Tendances

Je me sens seule, je loue un ami


Vendredi 1 Août 2014




Contre la solitude, Book a friend, un site français propose de louer des… amis. Book a friend se qualifie lui-même de leader mondial de la location d'Amis par affinités. Oui, oui, vous avez bien lu.


Je me sens seule, je loue un ami
Apparemment, les Français se sentiraient de plus en plus seuls. Ce n’est pas moi qui le dit. Mais la Fondation de France. Chiffres à l’appui, cette année, un Français sur 8, ce qui représente quand même 5 millions d'individus, est seul. Un quart de la population n’aurait en effet pas de relations amicales suivies. Et peu de liens sociaux.

Pour y remédier, un site français, Book a friend, littéralement, réserve ou loue un ami, propose une alternative originale. Le site, qui compte 2 000 inscrits, permet en effet aux internautes de louer des «amis» en fonction d’affinités partagées et d'activités communes. Faut voir. La location d’amis donc.

Le fondateur du site, Gary Dorion, analyse : «Je suis parti de deux constats. Des millions de personnes souffrent de solitude. Et économiquement, la période est difficile. Il fallait trouver un moyen de rentabiliser le temps libre». Petite précision toutefois : on ne loue pas l’amitié d’une personne, on loue son temps libre. Ah.

Ce concept arrive du Japon. Depuis quelques années il y a fait des émules. Sur l’archipel, la solitude urbaine n’est pas un fait nouveau. Résultat, plusieurs sociétés proposent de mettre en relation des personnes, dans le cadre d’une amitié payante. Ainsi, on peut lire dans le quotidien Asahi Shimbun, qu’un célibataire de 35 ans, paye depuis deux ans une jeune femme pour l’accompagner une fois par mois lors de diverses sorties. Ciel, on est bien peu de chose. Mais pourquoi pas après tout ? Si tout le monde y trouve son compte.

Quand on passe le pas, il faut choisir : « se louer » comme ami ou devenir un ami loueur. C’est le principe de l’offre et de la demande. Ensuite, il s’agit de répondre à un questionnaire très précis sur sa personnalité, ses goûts, son physique. Ah, quand même. Deux catégories sont distinctes : les personnes qui se disent isolées et celles qui cherchent une aptitude particulière chez les autres.

«Ce qui marche le mieux a priori, ce sont les guides lorsque vous visitez une ville que vous ne connaissez pas, les capitaines de soirée qui vous ramènent après une soirée alcoolisée, ou les partenaires de route pour la course à pied», précise Gary Dorion. L'opération peut aussi constituer en un échange de compétences : trouver un partenaire pour jouer au tennis, aux cartes, mais aussi, un chauffeur. Plus loufoques, des propositions pour être alibi : fausse petite amie pour rendre l’officielle jalouse etc.

S’il est question de location, il est aussi question d’argent. Apparement, sur le site Book a friend, cette partie est laissée à la discrétion des participants. Les prix ne sont pas fixés. Le loueur et le loué peuvent s’entendre directement sur les tarifs en fonction de plusieurs éléments : activité, duré... Dans tous les cas, il est bon de rappeler que l’amitié ne s’achète pas.

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016