Speedy Life
Actu

L'association "Action contre la Faim" s'inquiète pour les civils de Mossoul


Mélanie Sagan
Vendredi 2 Juin 2017




A Mossoul, les populations civiles sont prises au piège des combats menés par les forces de sécurité irakienne face à l'Etat Islamique. Dans un communiqué, l'association "Action contre la Faim" s'inquiète du sort de ces civils qui sont plus que jamais exposés au risque de tirs croisés ou ciblés directement.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.

L'association "Action contre la Faim" s'inquiète du sort des populations civiles de Mossoul, en Irak, qui sont plus que jamais exposés au risque de tirs croisés ou ciblés directement au sein des combats menés par les forces de sécurité irakienne face à l'Etat islamique.

Dans un communiqué, l'association affirme : "Nous appelons les parties au conflit à se conformer à leur devoir de protection des populations, qu'elles fuient ou soient encore enfermées dans la vieille ville."

Aneta Sarna, Directrice pays pour Action contre la Faim en Irak, explique de son côté : « Nous venons en aide aux familles qui se trouvent à Mossoul et dans les camps aux alentours qui accueillent les personnes déplacées. Dans la vieille ville, les personnes n'ont presque plus rien. L'eau potable commence à manquer et la nourriture est quasiment introuvable. Se déplacer pour trouver un peu de répit, de sécurité et atteindre l'aide humanitaire, c'est s'exposer à être pris pour cible. Beaucoup nous racontent l'horreur et la peur qu'ils ont vécues en quittant la ville. Tout doit être fait pour les protéger et leur permettre de quitter cet enfer. »

Samedi dernier, l'armée irakienne a intensifié son offensive contre l'Etat Islamique dans les quartiers ouest de Mossoul. Dans la vieille ville, près de 200 000 personnes vivent dans des conditions proches d'un siège.

« L'évacuation des populations civiles et les contrôles qui leur seront imposés lors de leurs transfert dans les camps de déplacés doivent se faire de manière digne et transparente » souligne Aneta Sarna, qui ajoute : « les forces de sécurité irakienne doivent respecter les principes de protection internationaux existants, les Droits de l'Homme et le Droit International Humanitaire. »

Selon Action contre la Faim, en vertu du Droit International Humanitaire, tous les acteurs armés et les parties prenantes doivent protéger les populations, notamment en limitant l'usage d'armes explosives à large champ d'action dans les zones densément peuplées, où l'intensification des combats laisse redouter une augmentation terrible du nombre de victimes civiles.





Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016