Speedy Life
Actu

La PMA, un business sans limite ?


Mélanie Sagan
Mardi 30 Mai 2017




Des chercheurs publient un texte dans l’European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology dans lequel ils s’inquiètent du recours très fréquent aux fécondation in Vetro. Les chercheurs estiment que les chiffres de recours aux PMA sont bien supérieurs à ceux de l’infertilité avérée. De quoi s’interroger sur l’aspect mercantile de ces procédures mais aussi l’évolution de la définition d’infertilité de l’OMS


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Trop de FIV en Europe. Le constat d’experts européens dans les colonnes du European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology est clair. Dans cette tribune, basée sur des chiffres et des études précises, ils estiment en effet que le nombre de PMA est trop important par rapport au niveau d’infertilité. « Pour dresser ce bilan, les chercheurs se sont appuyés sur différentes recherches ayant évalué l'infertilité depuis les années 1950. Pour eux, les moyens de contrôle des naissances ont bien évidemment entraîné un recul de l'âge de la maternité… mais dans le même temps, une demande croissante de FIV, la grossesse ne survenant pas toujours rapidement après l’arrêt de la contraception » rapporte Doctissimo .
 
Les chiffres sont en effet sans appel. Entre 1997 et 2011, environ 900 000 enfants nés de FIV sont nés en Europe. Ce chiffre serait aujourd’hui passé à 1,4 million estiment les auteurs.
 
Si chaque cas est différent, il existe deux grandes causes de cette situation. La première pourrait être imputée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a fait passer en 2008 le délai pour pouvoir parler d’infertilité à un an de rapports non protégés contre deux auparavant. Une décision que les auteurs de la tribune jugent infondée scientifiquement. La seconde, est plus inquiétante : « Comme il est d'usage dans les affaires, l'offre et la promotion créent la demande, qui à son tour génère plus d'offre. Ce processus de commercialisation a probablement beaucoup contribué à la tendance à l'augmentation du recours à la FIV » écrivent-ils. Des idées reçues sur des problèmes d’infertilité qui seraient liés à nos modes de vie ont ainsi prospéré alors que, avancent-ils, elles n’ont pas été démontrées par des études sérieuses.




Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016