Speedy Life











Actu

La lutte contre le cancer, le combat de l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière


Mélanie Sagan
Jeudi 23 Février 2017




La semaine nationale de la lutte contre le cancer qui se déroulera en mars sera l'occasion de revenir sur la recherche autour des tumeurs cérébrales. Aujourd'hui en France, près de 5 000 nouvelles personnes porteuses d'une tumeur primitive maligne du cerveau sont diagnostiquées chaque année.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
À l'heure actuelle, comme l'explique l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), les traitements associent selon les cas la radiothérapie, la chimiothérapie et la chirurgie, mais ils ne permettent souvent pas la guérison définitive. Les équipes de l'ICM travaillent ainsi pour mieux comprendre comment se développent ces tumeurs afin de mieux les diagnostiquer et de mettre en place des stratégies thérapeutiques innovantes et personnalisées.

Lorsqu'une cellule devient cancéreuse, elle se multiplie indéfiniment et de façon anarchique et finit par former une tumeur, c'est à dire un amas de nouvelles cellules au sein d'un tissu normal.

Une tumeur cérébrale peut se développer à partir de n'importe quelle zone du cerveau. On distingue deux types de tumeurs : d'une part, les tumeurs cérébrales primitives, qui prennent naissance directement dans le cerveau ; d'autre part les tumeurs cérébrales secondaires ou métastatiques ou secondaires qui proviennent d'un cancer initialement dans un autre organe que le cerveau (par exemple dans le poumon, le colon, la peau, ou le sein).

La radiothérapie, traitement essentiel des tumeurs cérébrales

Les tumeurs malignes sont des tumeurs qui se développent rapidement entraînant la destruction de la région du cerveau dans laquelle elles se trouvent.
Aujourd'hui, il est encore difficile de détecter une tumeur cérébrale avant que celle-ci ne soit visible à l'IRM (technique d'imagerie par résonnance magnétique). Néanmoins, la recherche de biomarqueurs constitue une stratégie pour diagnostiquer les tumeurs précocement. Les biomarqueurs sont des molécules présentes dans le sang, les urines ou le liquide céphalo-rachidien (LCR), qui témoignent de la présence de la tumeur dans le cerveau. Identifier les biomarqueurs pourrait permettre d'établir directement le diagnostic de la tumeur, sans avoir recours à une chirurgie, et de la traiter de manière efficace.
Les traitements actuellement disponibles des tumeurs cérébrales sont essentiellement la radiothérapie, la chimiothérapie et la chirurgie. Certaines tumeurs sont bien délimitées et non envahissantes et la chirurgie peut alors parfois permettre la guérison. Le plus souvent cependant, elles sont mal délimitées, envahissent en partie le cerveau et nécessitent le recours à la radiothérapie et/ou chimiothérapie. Ces traitements permettent en général une rémission de la tumeur. Néanmoins, une surveillance à vie est préconisée en raison du risque important de récidive.
 




Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016