Speedy Life
Actu

Le milieu scientifique s’inquiète du pic de cancers mortels chez les femmes


Mélanie Sagan
Mercredi 2 Novembre 2016




Deux récents rapports scientifiques montrent que le nombre de femmes mortes à cause de cancers explose. Le cancer du sein, le vieillissement de la population, l’âge moyen de la première grossesse et les modes de vie sont en grande partie responsable de cette situation.


ILD
ILD
De plus en plus de femmes meurent chaque année de cancers. C’est la conclusion de deux récents rapports scientifiques de la société américaine du cancer (ACS) et de la revue The Lancet, soulignés par le journal Le Monde. Un phénomène inquiétant qui s’explique par des facteurs vairiés : « Le phénomène est notamment lié à l’augmentation et au vieillissement de la population. Le développement des cancers s’explique aussi par l’augmentation de la fréquence de « facteurs de risque de cancer connus liés à la transition économique rapide, comme l’inactivité physique, une mauvaise alimentation, l’obésité, et des facteurs reproductifs », comme par exemple le fait de procréer à un âge tardif, relève Sally Cowal de l’ACS qui a compilé ce rapport sur les cancers des femmes. »
 
Evidemment, le cancer du sein est aussi en grande partie responsable de cette tendance. D’après les estimations des chercheurs le nombre de femmes diagnostiquées avec un cancer du sein pourrait quasiment doubler d’ici à 2030 pour attendre 3,2 millions contre environ 1,7 million actuellement. « Le cancer, qui tue déjà une femme sur sept (14 %) chaque année dans le monde, est la deuxième cause de morts chez les femmes, après les maladies cardio-vasculaires, selon le rapport de l’ACS. Le cancer du sein, le plus fréquent, est la principale cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde (521 900 décès en 2012) devant le cancer du poumon (491 200 décès) » continue Le Monde.
 
Des morts qui pourraient être évités par des politique de prévention plus ambitieuses affirme l’organe américaine de lutte contre le cancer. En allant plus loin dans la lutte contre le tabagisme, la malbouffe et en promouvant la vaccination et le dépistage beaucoup de morts pourraient être évités. Par ailleurs il y a encore d’énormes écarts sur la part de survie pour les mêmes pathologie selon les pays.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juillet 2017 - 17:18 Statut de Brigitte Macron, comme une maladresse


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016