Speedy Life
Tendances

Prêt-à-porter Printemps-Été 2015 : ce qu'il faut retenir


Jeudi 2 Octobre 2014




À Paris, la semaine de la mode s’est déroulée du 23 septembre au 1er octobre. Ce qu'il faut retenir du printemps-été 2015, passé au crible.


Sonia Rykiel, Printemps-Été 2015
Sonia Rykiel, Printemps-Été 2015
La semaine de la mode à Paris, ou Paris Fashion Week, après celles de New York, Londres et Milan, c’est intense : 9 jours et 91 défilés, des people, des top models, des milliers de looks, et parmi eux, des courants forts qui se dégagent.
Le tweed
Chez Chanel où Karl Lagerfeld a fait manifester ses mannequins avec mégaphones et pancartes à bout de bras, sur un boulevard haussmann reproduit grandeur nature dans le Grand Palais, le tweed, un des codes Maison est porté haut la main par des suffragettes qui clament, Make fashion not war. Message reçu. Surtout, le message est passé chez Sonia Rykiel dont c’était le premier défilé de la nouvelle directrice artistique, Jullie de Libran. Tout en respectant l’identité de la griffe, les rayures et le tricot, une bonne dose de fraîcheur a été apportée, entre autres, avec des vestes en tweed effiloché.
Faire la gueule
Alors que la mode se révèle fraîche et optimiste, notamment à Londres, à Paris, les mannequins ont le visage pas riant du tout (sauf chez Sonia Rykiel mais c’est un classique, chez Jacquemus et Jean-Paul Gaultier). Ni sourire, ni clins d’yeux pour le printemps et l’été à venir donc, mais des visages austères, et des filles pas grosses du tout. Maigres même.
Les cheveux aux épaules
Si ça ne rigole pas sur les podiums, les cheveux jouent la carte du naturel. Ils sont longs, lâchés sur les épaules sans aucune entrave ni bijoux de tête. C’est frais, c’est joli. Les mannequins souriraient, ce serait encore mieux !
Les seins nus
Si on a beaucoup vu de ventres à l’air (Sonia Rykiel encore), on a aussi vu beaucoup de seins… Comme les cheveux, la poitrine est libre sous des matières fluides et ultra fines. Ça défile topless sous des hauts transparents. Vu lors du dernier défilé prêt-à-porter de Jean-Paul Gaultier, chez Saint Laurent Paris par Hedi Slimane, chez Rochas ou Balmain. À voir si l’été prochain, les filles oseront arpenter le bitume avec la poitrine à l’air ? Pas sûr.
Les cuissardes ouvertes
Assez étonnant pour l’été, on note le retour des cuissardes. Mais la saison prochaine, les bottes hautes se porteront ouvertes au bout. En Anglais, on dit open toe. Peut-être est-ce le réchauffement climatique qui a inspiré ces chaussures montantes aux créateurs ? Chez Givenchy, elles sont particulièrement spectaculaires.
Les silhouettes fluides
Comme les cheveux et la poitrine, un vent de liberté souffle sur l’été. D’une manière générale, les coupes sont fluides et souples, sans aucune entrave. On a vu des silhouettes épurées et simples chez Alber Elbaz pour Lanvin, même chose chez Dior et chez Chloé. Sans entrave et légèreté pourraient être les maîtres mots de la saison prochaine. Attention toutefois à associer finement les seins nus et les cuissardes ouvertes pour ne pas avoir l’air de racoler sur les intérieurs !
 

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016