Speedy Life
Tendances

Vetements : les créateurs anonymes


Vendredi 16 Mai 2014




Dans l’esprit du créateur belge, Martin Margiela, Vetements, une marque basée à Paris, inaugure sa première collection. Elle est emmenée par un collectif international de sept designers anonymes concentrés sur les vêtements : simples et très bien coupés.


Vetements
Vetements

Nom générique, designers anonymes, concept centré sur le consommateur, communication collective... Cela suffit à exciter la curiosité. Et pourtant, derrière la marque Vetement, se cachent des créateurs qui ont choisi de rester invisibles, on en saura guère plus. Dans une ville, Paris, dominée par les maisons de luxe et les designers stars, la marque de prêt-à-porter féminin, Vetements, fait figure d’OVNI.

À l’origine, les sept créateurs ont décidé de penser à toutes ces femmes qu’ils souhaitaient habiller : quelles étaient leurs préférences, quelles longueurs idéales pour une jupe, quelles coupes, quelles couleurs et quels tissus... Ils ont pensé à leurs amies, de « vrais gens » et ce qu’elles aimeraient porter.

Ils insistent sur le côté anonyme, et aussi, sur la communication collective. On n’en saura peu, si ce n’est que sur les sept, certains sortent de la Royal Academy of Fine Arts d’Antwerp en Belgique, d’autres de Die Angewandte à Vienne, ou du Studio Berçot, à Paris. Surtout, à des époques différentes, ils sont tous passés  chez Martin Margiela, lui-même reconnu et connu pour son culte de l’invisibilité.

Après avoir travaillé plusieurs années pour différentes maisons et marques, ils se sont rencontrés. Et là, déclic, ils sont tous tombés d’accord sur un fait : ils étaient frustrés. La frustration donc, comme point de départ, mais la frustration créative. Ils reconnaissent avoir perdu ce côté ludique inhérent à la mode, et pour éviter de devenir amers, ils ont décidé de cogiter ensemble sur un projet. S’ils sont tous différents, avec des envies distinctes, ce qui les rassemble est un goût commun pour l’esthétique. Ils ont donc décidé de créer des pièces faisant sens pour eux.

Quant à leur esthétique et leurs lignes, elles rappellent forcément celles de Martin Margiela : minimales mais avec de la profondeur, pointues sans le côté too much. Les tissus sont sobres, de bonne facture, mais pas classiques pour autant, et les silhouettes parfois androgynes, simples et intemporelles. Les coupes au cordeau, font la différence, y compris les détails et les finitions.

Un première collection, automne-hiver 2014, vient de voir le jour, qualifiée par les pros, de versatile et de moderne en même temps, facile à porter, à mélanger avec d’autres pièces. Vetement se focalise sur des pièces simples, mais dont la forme et la structure, très pensées, apportent autre chose, de la valeur ajoutée.

Vetements, ce sont des vêtements pour les femmes qui cherchent des pièces de qualité, portables et reconnaissables. En attendant, les sept designers veulent occuper cette niche, bien actuelle et bien contemporaine, mais surtout conceptuelle.


Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016