Speedy Life
Actu

​La grève s’annonce ardue du 5 au 8 décembre


Clarisse Rosius
Vendredi 29 Novembre 2019





Pour ceux qui avaient prévu un petit week-end hivernal, les journées du 5 au 8 décembre compris s’annoncent compliquées avec un mouvement de grève très important. Tous les trains et toutes les lignes sont concernées.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pour ceux qui avaient réservé en avance, le week-end prochain s’annonce compliqué. Le mouvement de grève prévu sur l’ensemble du territoire s’annonce très important. La SNCF a annoncé que les réservations étaient bloquées pour les trajets dont elle n’est pas certaine de pouvoir assurer l’activité. « Tous les trains à réservation obligatoire sont donc concernés. Exemple avec ce trajet Rennes-Paris où aucun billet ne peut être réservé les 5, 6, 7 et 8 décembre. Un peu plus tôt dans la journée, dans les Hauts-de-France, Franck Dhersin, vice-président à la Région chargé des Transports, indiquait que « du 5 au 9 décembre, probablement aucun train ni TER ni TERGV ni TGV ni Eurostar [ne sera réservable] ».
À partir du 3 décembre, la SNCF fera chaque jour, à 17 h, un point précis sur les perturbations des deux jours à venir pour les trains TGV inOui, Ouigo et Intercités, afin que les clients puissent s'organiser. Cette information sera disponible sur tous les canaux : les applications L'Assistant SNCF et Oui.sncf, et les sites sncf.com et Oui.sncf » rapporte Ouest France .
 
« Pour les voyages TGV en France et Intercités du 5 au 9 décembre, nos clients pourront échanger leur billet de train ou faire une demande de remboursement sans frais ni surcoût, y compris pour des tarifs non échangeables/non remboursables, avant départ », assure la compagnie ferroviaire. Pour les transports en commun et donc par rebond la circulation autour et dans les villes, la fin de semaine et le week-end s’annoncent tout aussi compliqué. Autour de la réforme des retraites et les organisations syndicales de la SNCF, se sont agglomérés d’autres professions et organisations syndicales. La mobilisation s’annonce donc d’une ampleur exceptionnelle. Reste à savoir à quel point. Mais surtout si les grévistes trouveront dans cette première vague de mobilisation suffisamment de satisfactions pour reproduire le mouvement dans les prochaines semaines.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Janvier 2020 - 15:35 Zimbabwe : plus d'informations sur le VIH