Speedy Life
Actu

"Communiquons autrement", le nouveau projet de la Croix rouge


Clarisse Rosius
Mardi 10 Juillet 2018




Alors que de nombreux pays européens ont fait de la Communication Alternative Améliorée (CAA) une démarche nationale, pour permettre aux citoyens qui ont des troubles de la parole et/ou du langage, de pouvoir communiquer et d'interagir, la France reste largement en retard. Particulièrement engagée sur la participation des personnes en situation de handicap, la Croix-Rouge française a décidé de développer ces dispositifs sur l'ensemble de ses établissements et services.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
« Il est aujourd'hui intolérable que des citoyens en situation de handicap, quel que soit leur handicap, ne puissent toujours pas, en 2018, exprimer librement leurs envies et leurs choix. Notre association porte de nombreuses propositions simplifiant l'accès à ces outils et optimisant leur utilisation : il est grand temps que la France s'engage pour que la liberté d'expression soit une réalité pour chaque citoyen ! »  s'insurge Jean-Jacques Eledjam,  le Président de la Croix-Rouge française, cité par un communiqué. 

Avec le projet Communiquons autrement, l'association cherche à utiliser des moyens de communications adaptés à tous et a obtenu le soutien de la fondation d'entreprise de la Française des Jeux. « Aujourd'hui, en France, certains citoyens ne peuvent pas exprimer leurs envies et leurs choix
Pour de nombreux citoyens en situation de handicap et dans l'impossibilité de s'exprimer verbalement, ou difficilement, c'est encore extrêmement compliqué en France, d'accéder à un mode de communication adapté leur permettant d'interagir» 
continue le texte.

En observant d'autres pays européens, la branche française de l'association a fait le constat que la France était en retard dans l'offre de moyens de communications adaptés à tous. Une situation qui la pousse à « déplore(r) le retard pris par la France sur ce sujet alors que d'autres pays ont fait de la communication des personnes en situation de handicap une démarche nationale. Et pourtant l'article 24 de la convention internationale des personnes en situation de handicap, ratifiée par la France, rappelle ce droit fondamental. La Croix-Rouge française invite à mettre en oeuvre rapidement le volet national polyhandicap paru en 2017 qui prévoit des mesures à cet effet. »