Speedy Life
Actu

Le championnat de handball féminin au programme


Clarisse Rosius
Jeudi 26 Septembre 2019





À la suite de la mobilisation de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, du Président du Comité National Olympique et Sportif Français, Denis Masseglia, de l'Agence nationale du Sport, de ses partenaires et de ses clubs, la Ligue Féminine de Handball a trouvé un accord pour la diffusion du championnat de France de Division 1 féminine.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Cet accord conclu avec la chaîne du mouvement sportif, Sport en France, permettra la diffusion en direct de 20 matchs sur l'ensemble de la saison 2019-2020. Quatre matchs des playoffs, dont la finale, seront également codiffusés sur la chaine L'Equipe. La Ligue Butagaz Energie, nouveau nom du championnat de France de Division 1 féminine, avait repris le 28 août et ce, sans diffuseur officiel. Une situation qui avait interpellé la ministre des Sports, Roxana Maracineanu : « Compte tenu du palmarès du handball féminin, notamment de l'équipe de France, et de l'engouement suscité par l'Euro féminin organisé en France l'an passé, cette absence de diffuseur m'avait beaucoup touché et j'ai tout de suite voulu mobiliser notre écosystème pour trouver une solution », a confirmé la ministre lors d'une conférence de presse organisée en présence de la présidente de Ligue Féminine de Handball, Nodjialem Myaro, du Président du Comité National Olympique et Sportif Français, Denis Masseglia, et du directeur général de l'Agence Nationale du Sport, Frédéric Sanaur.

« Nous avons besoin d'une visibilité médiatique forte et sur la durée pour aider le sport féminin à se développer et à se structurer, a poursuivi Roxana Maracineanu. Cette mobilisation de l'ensemble des acteurs, à commencer par le CNOSF et l'Agence Nationale du Sport, mais aussi les partenaires économiques et la ligue, illustre bien notre volonté de « mieux faire ensemble ». Et nous voulons aller encore plus loin pour aider et soutenir l'ensemble du sport féminin français. »

Pour que la situation d'urgence à laquelle la LFH s'est trouvée confrontée ne se reproduise pas dans d'autres disciplines féminines et pour que le sport féminin en général soit mieux accompagné dans sa médiatisation, la ministre des Sports a d'ailleurs annoncé la création d'un fonds de soutien audiovisuel dédié qui sera hébergé au sein de l'Agence nationale du Sport et dont les modalités de fonctionnement seront discutées lors du prochain Conseil d'Administration. « Ce fonds de dotation pourrait bénéficier aux sportives à des moments clés de leur carrière, notamment lors de leur maternité », a expliqué Roxana Maracineanu.




Dans la même rubrique :
< >