Speedy Life
Actu

Sibeth Ndiaye, la conseillère de Macron qui fait parler d’elle


Clarisse Rosius
Mercredi 10 Mai 2017




Sideth Ndiaye, 37 ans, est la conseillère d’Emmanuel Macron qui fait le plus parler d’elle. Naturalisée française il y seulement un an cette militante du PS a grandi en France tout en restant attachée à ses racines sénégalaises.


Screenshot Youtube
Screenshot Youtube
Le grand public a découvert Sideth Ndiaye dans le documentaire phénomène sur les coulisses de l’élection d’Emmanuel Macron qui est passé sur TF1 le lendemain de sa victoire. Depuis, les article pullulent sur cette jeune conseillère de 37 ans qui accompagne Emmanuel Macron depuis le début de ses ambitions présidentielles. « Dans l’entourage d’Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye occupe une place précieuse. C'est elle qui est chargée d'organiser les points presse, de répondre aux demandes d’interview, de debriefer le candidat Macron sur la couverture média de sa campagne… » explique Europe 1.

Elle est née au Sénégal, sa mère est Togolaise et ses sœurs vivent encore en Afrique de l’Ouest. Elle-même mère de trois enfants elle a été naturalisée française il y a seulement un an. Interrogée par le magazine panafricain Jeune Afrique , elle explique avoir « mis beaucoup de temps à (se) décider (rires) ».
A l’image du nouveau président qui a déjà eu plusieurs vies professionnelles malgré son jeune âge, elle a arpenté plusieurs couloirs de la politique française ces quinze dernières années. «  Elle est titulaire d’un DESS en économie de la santé, et elle est passée par le syndicalisme étudiant avant d’entrer au PS en 2002 : le déclic pour elle, c’était l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle en 2002. Au sein du Parti socialiste, elle a été secrétaire nationale chargée de la petite enfance, a notamment travaillé avec Claude Bartolone en Seine-Saint-Denis puis dans les cabinets ministériels d’Arnaud Montebourg et d’un certain Emmanuel Macron, à Bercy » résume Europe 1 .

Sans que l’on sache encore quel rôle elle sera amenée à jouer dans les prochaines mois et années, sa présence auprès du nouveau président à l’époque où tous les pronostics le donnaient laisse imaginer qu’elle le suivra à l’Elysée. Un an après avoir obtenu la nationalité, c’est certainement un record.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 20:58 Dépression post-partum : le poids de la douleur