Speedy Life
Actu

Sibeth Ndiaye, une très proche du président nommée au gouvernement


Clarisse Rosius
Lundi 1 Avril 2019





La conseillère médias de Emmanuel Macron vient d’être nommée porte-parole du gouvernement en remplacement de Benjamin Grivaux. Un choix déjà amplement critiqué par l’opposition. Peu connue du grand public, Sibeth Ndiaye a déjà fait parler d’elle lors d’épisodes qui lui collent la peau.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
« Le pognon de dingue », c’est elle qui l’a mis en scène. Sibeth Ndiaye n’est pas très connue mais déjà clivante. « Au lendemain de l'annonce, par communiqué de presse, du remaniement ministériel, attendu depuis les démissions de Nathalie Loiseau, Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux  du gouvernement, l'opposition réagit. Amélie de Montchalin, Cédric O et Sibeth Ndiaye sont promus secrétaires d'État et porte-parole du gouvernement. Et c'est la nomination de cette dernière qui soulève des protestations. Ancienne conseillère presse du président, cette marcheuse de la première heure fait partie de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron. Elle est aussi à l'origine de plusieurs choix de communication contestés, que l'opposition pointe du doigt » rapporte Le Figaro .
C’est aussi elle qui avait écrit à une journaliste « Yes, la meuf est dead » en parlant de Simone Veil. Plus récemment la presse a assuré qu’elle assumait « parfaitement mentir pour protéger le président ». « Des propos ciblés, notamment par le Rassemblement national, qui en a fait un visuel, diffusé sur Twitter par les cadres du parti. «Remaniement ministériel: avec la menteuse professionnelle Sibeth Ndiaye comme porte-parole du gouvernement, la macronie assume enfin qu'elle passe son temps à diffuser des #FakeNews! Ça risque d'être compliqué de nous faire la morale maintenant ;)», écrit Stéphane Ravier, porte-parole du parti » souligne le quotidien.

Alors que le rythme de la campagne des européennes s’accélère, il semble que la conseillère médias de l’Elysée soit la nouvelle cible des attaques de l’opposition. Outre le fait qu’elle a été remarquée pour ses sorties osées, c’est aussi le poste qui veut ça. En tant que porte-parole du gouvernement, c’est elle qui va être en première ligne pour faire face aux critiques et pressions médiatiques. Un petit coup dans le rétroviseur permet de comprendre que la tâche s’annonce ardue.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Juillet 2019 - 16:53 Pas d'âge pour travailler à l'étranger