Speedy Life
Découverte

Téléthon : poursuivons la mobilisation


Speedy Life
Mardi 26 Mars 2013




"Ce 26e Téléthon est peut-être le Téléthon de tous les défis. C'est un défi de la solidarité parce qu'on sait qu'on est dans un contexte économique difficile, pas favorable, c'est pour cela que chaque don compte". En soulignant ainsi l’enjeu de l’édition 2012, Laurence Tiennot-Herment, la présidente de l’AFM tentait d’inverser la tendance à la baisse perceptible au bout de quelques heures dans la campagne de dons.


Téléthon : poursuivons la mobilisation
Ne pas baisser les bras
 
Effectivement, si l’on compare avec les éditions précédentes, les sommes récoltées sont en recul sensible cette année. Trois jours après la mobilisation, le site de l’AFM annonçait que le Téléthon 2012 s’achevait sur un compteur affichant 81 065 239 euros. Une somme moindre que celle de l'édition 2011, laquelle avait permis de récolter 94 millions d'euros au total, dont 86 millions à la fin de l'émission en direct. Mais si le Parisien titrait le 10 décembre dernier “Téléthon 2012 : les promesses de dons en perte de vitesse”, l’AFM ne baissait pas pour autant les bras et lançait un appel à la mobilisation en ligne et sur le 36 17 : "Dès demain, nous appelons tous ceux qui le peuvent et qui ne l'ont pas encore fait à rejoindre ce grand mouvement pour amplifier ce résultat dont nous pouvons tous être fiers. Il y a 25 ans, nous avons fait un rêve et, alors que ce rêve devient réalité, nous savons que nous le devons à cette France audacieuse et solidaire qui est le socle de notre combat et le moteur de nos futures victoires"
 
La crise est certainement passée par là
 
Le Téléthon n’a pas échappé à l’inquiétude que suscite la crise chez les Français. On annonce d'ailleurs une baisse de 10% des ventes de jouets de Noël, voire de 24% dans certaines grandes surfaces (une « situation inédite » selon Michel Moggio, directeur général de la Fédération française des industries du jouet). Malgré tout, il faut souligner le formidable engagement que continue d'insuffler le Téléthon. Le Monde chiffrait la participation à quelque 5 millions de personnes, 200 000 bénévoles, 10 000 communes et 53 000 associations locales. A Trausse, village de l’Aude, par exemple, la mobilisation et les généreux donateurs ont permis de réunir plus 3 000 euros et le Midi libre d’écrire : "Le précieux concours de la météo a permis une réussite totale pour cette journée : assurément le plus beau Téléthon depuis sa création à Trausse. En effet, 363 vététistes, 43 coureurs et 41 marcheurs s'inscrivaient à 8 h pour accomplir les divers trajets : 4 parcours de 55 km, 40 km, 25 km et 10 km. 12 km pour les coureurs et 12 km pour les marcheurs sur un parcours baptisé "Autour des carrières". Un grand merci aux bénévoles de la commune et des alentours, à la municipalité, aux propriétaires, aux Acca locales et à l'ONF sans qui cette journée n'aurait pas été possible."
 
Oser Vaincre
 
Animé par Franck Dubosc, la dernière édition du Téléthon avait mis en avant le slogan Oser Vaincre, un slogan que le directeur des Ressources et du Développement de l’AFM, explicite: « Dans ces mots, il y a la volonté de notre association de refuser la fatalité de cette maladie qui talonne le quotidien de nos différents malades et, depuis les premiers Téléthon, d’aller sur des terrains vierges où la recherche n’était pas présente. On a fait un travail incroyable sur la recherche fondamentale dans le domaine de la génétique avec les cartes du génome humain que nous avons données à la communauté scientifique internationale dans les années 1990. On a osé aller sur des territoires innovants en termes de recherche sur la thérapie génique ou encore la thérapie cellulaire. Ce verbe oser est porteur de notre volonté d’aller là où on se donnera les moyens de guérir et de vaincre les maladies neuromusculaires. » Et les résultats sont là. En 2011, 60,6 millions avaient été dédiés à la recherche et au développement de thérapeutiques. Aujourd’hui l’AFM annonce 36 essais cliniques en cours ou en préparation.
 
Les partenaires toujours au rendez-vous
 
Les partenaires "fondateurs" du Téléthon, que sont EDF, France Télévisions, La Poste, mais également les enseignes Carrefour, Danone, BNP Paribas, Shopi, Picard, ont, comme chaque année, répondu présent, mobilisant leur personnel et leurs structures au-delà du basique intérêt commercial.  Ce fut aussi le cas cette année pour les opticiens du réseau Optic 2000, désormais "partenaire officiel", lesquels se sont mobilisés dans leurs magasins dès le 7 décembre. Cette collecte sur le terrain venait se rajouter au million d’euros qui avait déjà été récolté durant l’année grâce à la vente de la 2ème paire solidaire à 1€ et des montures de la collection Mode in France. L'action collective n’a pas empêché des initiatives personnelles d'opticiens d'Optic 2000, comme celle de   d’Alain Blanc, dans sa ville  de Marseille qui explique : « Nous cherchions ce que nous pouvions faire pour être utile. Or, ici, nous possédons un savoir-faire. Il s’avère qu’il y a quelque chose que nous maîtrisons. ». Résultat, il a mobilisé 10 collègues opticiens marseillais et  s’est associé aux étudiants de l’IUT pour sensibiliser le grand public sur l’importance de la vue. Au sein d’un espace de 100 m2 dédié au pôle vision, ils ont sensibilisé pendant les 3 jours du Téléthon les passants aux difficultés éprouvées par ceux qui sont privés de la vue grâce à de multiples animations, avec en contrepartie un don pour le Téléthon à déposer dans une urne. Les enseignes Carrefour et Carrefour Market ont elles aussi participé en vendant spécialement des bouquets de fleurs, des sachets de chouquettes, et des sapins dont une partie du prix d’achat était reversée au Téléthon. Une implication qu’on retrouve chez les 1 000 postiers bénévoles et également à la Banque Postale qui ont recueilli les dons en espèces au travers de ses 17 000 points de contact répartis dans toute la France.
 
Une convergence des valeurs
 
Ces participations répondent parfaitement à la définition qu’en donne Jean-Louis Da Costa: «Ce qui est important dans les partenariats, c’est que ces entreprises aient une image qui soit proche des valeurs de notre association. Ces valeurs qui nous semblent importantes sont celles autour de l’innovation, d'innover pour guérir. Nous portons aussi d’autres valeurs comme la solidarité ou l’efficacité, que nous retrouvons d'ailleurs dans les partenariats avec les entreprises.» La solidarité qu’engendre chaque année cette mobilisation depuis le local jusqu'au niveau national, pour la recherche contre les maladies génétiques rares est déjà en soi une réussite. Pour les comptes et les bilans, il suffit de savoir que l’on peut continuer à donner en dehors des dates du Téléthon.


Carlos Mani





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Décembre 2017 - 19:55 La Chine met au point un cargo 100% électrique


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016