Speedy Life
Actu

​Le cinéma français et Canal se mettent d’accord sur les délais de diffusions des films


Clarisse Rosius
Vendredi 3 Décembre 2021





Canal et le cinéma français s’approchent d’un accord sur les délais convenus entre une sortie en salle et une mise à disposition des abonnés du groupe de télévision. Contre 600 millions d’euros d’investissements dans les trois prochaines années, les films pourront être diffusés à partir de 6 mois après leur sortie et bénéficier de 9 mois d’exclusivité.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Avec cet accord, Canal+ garderait une longueur d’avance sur la concurrence pour la diffusion des films récents. « Le groupe Canal+, financeur historique du septième art, et les représentants du cinéma français ont annoncé, jeudi 2 décembre, être parvenus à se mettre d’accord sur le sujet brûlant de la chronologie des médias. Celle-ci régit les dates auxquelles les films peuvent être diffusés, en ligne et à la télévision notamment, dans les mois qui suivent leur sortie au cinéma. Ces règles, qui doivent protéger la création, sont l’objet d’intenses négociations depuis l’essor des plates-formes de streaming, qui bouleversent la donne » avance Le Monde.
 
Pour cet accord qui ne met pas encore un terme aux négociations, le groupe s’engage à investir plus de 600 millions d’euros jusqu’en 2024. Une contribution qui donne droit au groupe de diffuser les films à partir de six mois après leur sortie et en exclusivité pendant au moins neuf mois.
 
Les signataires restent encore prudents sur la suite des événements. Conscients qu’il ne leur suffit pas de se mettre d’accord entre eux/ « De fait, l’étape suivante est de s’accorder avec les plates-formes de vidéo à la demande, comme Netflix, qui ont chamboulé le marché et réclament d’avoir elles aussi une meilleure position dans la chronologie des médias, en échange de leurs obligations de financement de la création. Contacté par l’Agence France-Presse, Netflix n’a pas souhaité réagir, en déclarant devoir « d’abord prendre connaissance de l’accord ». Tous doivent s’accorder d’ici la fin de l’année pour de nouvelles règles, sans quoi la balle sera dans le camp du gouvernement pour trancher » explique Le Monde.
 
Pour le groupe Canal se serait un bon coup. Après les accords avec les plateformes pour des partenariats de bouquets et malgré une perte de vitesse dans le domaine du sport face à Amazon, le groupe se maintient à la pointe de la diffusion de la fiction.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 18:28 Harry Potter : L'Exposition débarque à Paris