Speedy Life
Actu

La France autorise le remboursement du médicament anti Covid


Clarisse Rosius
Jeudi 28 Avril 2022





Trois mois après avoir autorisé l’accès au Paxlovid en stade précoce de contamination, la Haute Autorité de santé (HAS) vient de donner son accord pour le remboursement du médicament anti covid.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Ce pourrait être une avancée majeure dans le rapport du grand public dans une catégorie à risque aux contaminations covid. Alors que jusqu’ici, les personnes infectées devaient surveiller les symptômes éventuels de formes graves, un médicament pourrait être massivement prescrit. « Depuis le début de l’année, le traitement antiviral Paxlovid - une molécule baptisée nirmatrelvir - est utilisé par les médecins pour réduire drastiquement le risque d'hospitalisation et de décès chez les personnes atteintes du coronavirus. Seuls les "adultes atteints de Covid-19 ne nécessitant pas d'oxygénothérapie et à risque élevé d'évolution vers une forme sévère de la maladie" avaient toutefois le droit d’en bénéficier. Depuis lundi, les choses ont changé. En rendant ce nouvel avis, la Haute Autorité de santé, souhaite faciliter la prescription du médicament » explique Doctissimo.

La HAS assume la portée de cette décision en expliquant dans son communiqué que cela de « devrait faciliter la prescription du Paxlovid en médecine de ville ». Mais l’autorité insiste sur le fait que cela ne signifie pas que le médicament doit être consommé dès qu’un test est positif. Environ 20% des nouveaux cas seraient concernés puisqu’il s’agit des personnes les plus fragiles et susceptibles de développer des formes graves. « Il s’agit des plus fragiles : patients de plus de 65 ans, ceux de plus de 12 ans ayant une affection sous-jacente (cancer, maladies cardiaques, diabète…), et ceux en surpoids » précise le site spécialisé. Et d’ajouter : « Facile à administrer, le médicament - présenté sous forme de comprimés - doit être pris deux fois par jour pendant cinq jours, dès le diagnostic et dans les cinq jours après l'apparition des symptômes. D’après le laboratoire Pfizer, qui a réalisé des premiers essais cliniques sur 1 200 adultes, l’antiviral s'est révélé efficace à 89% pour prévenir les hospitalisations et les décès. »

Lire ici en intégralité l’article de Doctissimo




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 18:28 Harry Potter : L'Exposition débarque à Paris