Speedy Life
Actu

Banque : hausse de la fraude aux moyens de paiement


Aurélie Giraud
Lundi 29 Janvier 2024





La Banque de France tire la sonnette d'alarme sur l'augmentation des fraudes aux moyens de paiement. Face à l'ingéniosité des escrocs qui contournent les mesures de sécurité, il est crucial de comprendre et d'adopter des stratégies de protection efficaces.


Forte hausse de la fraude aux moyens de paiement en 2023

© Pixabay
© Pixabay
Selon les dernières données de la Banque de France, les fraudes aux moyens de paiement ont connu une augmentation notable au premier semestre 2023. Cette hausse de 16,9% en volume et de 5,4% en valeur par rapport à l'année précédente a touché plus de 4 millions d'opérations, entraînant des pertes de 628 millions d'euros pour les consommateurs.

Cette augmentation doit toutefois être mise en perspective avec la croissance globale des transactions financières. En effet, le volume total des transactions a augmenté de 8% sur la même période, suggérant que la hausse de la fraude n'est pas proportionnelle à l'augmentation des activités de paiement, un point légèrement rassurant.

Comment sécuriser vos moyens de paiement ?

La carte bancaire, représentant 61,9% des transactions, est devenue le moyen le plus fraudé en valeur, avec 256,5 millions d'euros de pertes. Cependant, l'introduction de l'authentification forte a contribué à réduire les fraudes en ligne, les montants volés via la fraude à la carte bancaire ne représentant que 42% du total des fraudes. Les chèques, bien qu'en déclin en termes d'utilisation (2,8% des transactions), demeurent particulièrement vulnérables, représentant 29% des montants fraudés. Les virements bancaires ne sont pas en reste, avec 24% des sommes dérobées, soulignant la nécessité d'une vigilance accrue pour ces méthodes de paiement traditionnelles.

La prévention est la clé pour lutter contre la fraude aux moyens de paiement. Il est essentiel de vérifier systématiquement l'expéditeur des communications reçues et d'éviter les liens suspects. Les consommateurs doivent se rappeler que les banques ne demandent jamais de valider des transactions ou de fournir des informations sensibles par téléphone ou email. Pour les transactions en ligne, l'utilisation de l'authentification à deux facteurs est fortement conseillée. Les applications bancaires sécurisées et les codes de sécurité envoyés par SMS constituent des barrières supplémentaires contre les tentatives de fraude, réduisant significativement les risques.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Février 2024 - 08:00 Voitures : les modèles les plus volés en 2023