Speedy Life
Tendances

Aujourd’hui, le gothique sera sportif, ou ne sera pas


Mardi 10 Juin 2014




Les modes passent et les gothiques restent. De plus en plus, ils troquent leurs fripes pour du sportswear, dark, évidemment.


Aujourd’hui, le gothique sera sportif, ou ne sera pas
Si la mode, c’est faire du neuf avec du vieux, si certains branchés aujourd’hui trouvent bien de passer s’habiller chez Decathlon, les gothiques aussi, traînent dans les rayons de Go Sport. Ils se rhabillent en mixant des touches geeks, impossible de laisser tomber les réseaux sociaux, réinterprètent une certaine culture subversive à grands coups de codes empruntés au domaine du sport.
 
Le gothique aujourd’hui, sera sportif ou ne sera pas. Mais attention, ne nous trompons pas : on ne lui demande pas de courir le semi-marathon, ni une course de demi-fond bien inspirée. Le sport, ce sont ses fringues. Même si au passage, certains gothiques se sont rebaptisés Health Goth, soit, le gothique sportif, en bonne santé même, ce qui déjà, fait un peu tache. Mais on n’est pas à un paradoxe près, et on ne dit pas non plus que le goth sportif sort dans la journée…
 
Pourtant, il a adopté maillots, jogging, baskets, matières ajourées, performantes issues du sport et le lycra bien sûr. À y regarder de plus près, il n’a pas vraiment l’air d’être euphorique après avoir courru 20 kilomètres, ni de secréter des endorphines… Il a toujours cette tête, disons, sombre, et n’a pas l’air de rigoler. Alors, quid du gothique sportif ?
 
Certes, on parle de niche, de micro phénomène, pas une invasion - ouf - Pour autant, une page Facebook est dédiée à ce nano mouvement, Health Goth : un genre de laboratoire, think thank du goth sportif et connecté où les photos de vêtements issus du sport croisent des images de prototypes plus techniques, des bras articulés, des masques anti-pollution, des innovations robotiques. Le grand bazar technologique mélangé à des pièces de marques visiblement must have, Whatever 21, Hood By Air ou Nike bien sûr.
 
Le mouvement a été conceptualisé il y a un an, à Portland, sur la côte ouest des États-Unis, ville relativement peu mainstream. Deux internautes en sont à l’origine, fascinés par le mélange entre l’idéal de santé que véhiculent les équipementiers sportifs, comme Nike, en premier lieu, et une esthétique plus torturée. Ce concept de Health Goth a vite été relayé sur la toile.

Mais soyons clairs. On est dans un fantasme, ou un concept, loin de la réalité, et les gothiques sportifs ne squattent pas les salles de sport. On est dans la provocation, la contre-culture pure : adopter les pièces mythiques de la société de consommation - les baskets - par transgression, plus que pour courir un cent mètres. C’est du détournement, et le gothique, sportif ou pas sportif, reste d’une humeur noire. Gageons qu’il ne fait pas de sport. Ça lui ferait du bien, pourtant.

Aujourd’hui, le gothique sera sportif, ou ne sera pas

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016