Speedy Life
Tendances

La Barbie qui se « paye » les réseaux sociaux


Mardi 8 Septembre 2015




Une poupée Barbie au vrai faux compte Instagram jette un regard ironique sur les réseaux sociaux, leurs utilisateurs et leurs défauts. Rafraîchissant.


La Barbie qui se « paye » les réseaux sociaux
Second degré. Mais cela fait du bien. Quoi ? Une poupée Barbie au vrai faux compte Instagram. Elle jette un regard ironique et critique sur les réseaux sociaux, notamment la plateforme de partage de photos en ligne. Elle est canon, elle est branchée, elle porte des lunettes de geeks qui pourraient bien venir de chez Céline. Elle prend des selfies d’elle dans des pauses ou des lieux dépaysants, écrit des légendes bien tournées, poste la photo de son café frappé. Ça vous rappelle quelque chose ? Oui, toutes ces filles branchées qui, in real life, alimentent leurs comptes Instagram de photos sexy, filtrées, retouchées.

Sauf que nous ne sommes pas in real life, mais sur le compte Instagram de @SocalityBarbie, qui rassemble 560 000 followers ! Elle fait tout comme le Uber commun des mortels. Mais cette façon de faire, est aussi et surtout un moyen de se moquer des réseaux sociaux, notamment d’Instagram et des nouveaux comportements sociaux qui en découlent : moments de vie saisis à travers le cadre d’un écran et plus du tout vécus de façon spontanée, « friandises visuelles » qui finissent « par sonner creux », explique à Wired, l'américaine à l’origine du compte. Derrière le profil @SocalityBarbie, se cache une jeune femme qui souhaite garder l’anonymat.

Selon le site de 20 Minutes.fr, elle a déclaré au Huffington Post : « c’était un moyen léger et amusant de se moquer de tous les gens qui utilisent les mots-dièse Socality - mot-valise formé de Social, Community, ALl for eternITY - et LiveAuthentic. » Car justement, fait-elle remarquer, il n’y a pas grand chose d’authentique à photographier son mug de café sous le bon angle, avec la bonne lumière, et plus tard, de retoucher le cliché avec le bon filtre ! « J’ai pensé qu’utiliser une poupée produite en masse serait la meilleure manière de faire passer le message. » Et ça l’est. Parce qu’en réalité, la vie sur Instagram est un peu plus surfaite et chiadée qu’in real life.

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016