Speedy Life
Tendances

La marinière ne marine pas


Lundi 28 Avril 2014




En cette période troublée, les trendsetters de tous bords ont vite fait de rappeler que nous avons besoin de réassurance, de tradition et d’authenticité. En d’autres termes, de repères ! Et quoi de mieux que l’immuable marinière ?


ohmymag.com
ohmymag.com
Ce n’est pas un scoop, cette pièce fétiche fait un come-back remarqué dans les vestiaires masculin et féminin depuis quelques années. Collaborations à l’appui, on a vu la Japonaise Tsumori Chisato déformer la rayure pour le compte de Petit Bateau, et la très hype Maison Kitsuné se prendre au jeu. Au-delà des effets de mode, ce retour célèbre un classique inoxydable qui, saison après saison, perdure. Il s’inscrit dans la durée, consacrant la marinière comme un classique certifié, au même titre que le pull irlandais ou le cardigan en shetland, le caban ou les mocassins à pompons, autres pièces emblématiques. Au printemps et cet été, on la verra renouvelée jusqu’à l’overdose, parfois éloignée de sa forme originale.
 
C’est en 1858 que ce maillot de corps à manches longues en jersey de coton, à rayures horizontales bleues et blanches, devient l’uniforme des matelots de la Marine nationale. À l’époque, on compte vingt et une rayures indigo de dix millimètres de large, pour vingt et une rayures blanches chacune deux fois plus larges que les bleues !

Ensuite, c’est la futée et toujours visionnaire Gabrielle Chanel, qui la première, la sort de sa fonction initiale : l’uniforme de marin. Avec, elle parade à Deauville et lui donne ses lettres de noblesse. Comme le tweed ou le matelassage, elle entre par la grande porte dans la légende dont le monde de la mode se tisse. La voilà débarrassée de son côté workwear, de son vocable marin, pour arpenter les villes.
 
Aujourd’hui, de très chics et très crédibles icônes parisiennes, Inès de la Fressange en tête, ou la plus décalée et non moins pointue styliste Camille Bidault-Waddington, contributrice entre autres, de Purple Magazine ou de Double, l’arborent classic with a twist, et si c’est au café de Flore, c’est encore mieux ! Depuis longtemps, Jean-Paul Gaultier en a fait sa marque de fabrique, jusqu’à la décliner sous toutes les coutures. Avant lui, Picasso, Jean Seberg ou Françoise Sagan, s’en étaient emparés.
 
D’abord ressorti des placards par les hipsters d’aujourd’hui, ce vêtement typiquement Français, basic-chic au même titre que les jeans APC, s’accessoirise avec tout - une paire de Wayfarer, des Converses ou pourquoi pas, autre indispensable dont on entend parler ces temps-ci, un carré Hermès revisité par la surdouée Rei Kawakubo, la tête pensante de la marque japonaise Comme des Garçons, ou plus récemment, la version en fourrue de Marc Jacobs.
 
Aujourd’hui, la marinière claque comme un nouvel étendard. Elle devient le symbole du « Made in France », laissant la place à une image moins clichée et galvaudée que le béret-baguette. On doit cette renaissance à Arnaud Montebourg, le Ministre de l’Économie, du Redressement Productif et du Numérique, depuis le 2 avril dernier, qui s’est fait immortaliser en 2012, en marinière Armor Lux, à la une du journal Le Parisien.
 
Aujourd’hui, c’est dans les rayons du chicissime Bon Marché que celles fabriquées par les Fileuses d’Arvor, se vendent comme des petits pains à… 130 € pièce, et les ventes d’Armor Lux ont elles progressé de 35% l'année dernière. Mais la marinière dépasse les frontières avec des porte drapeau plus sexy les uns que les autres. L’idolâtrée it girl britannique Alexa Chung  la porte sous un trench : c’est effortless comme on dit, et loin de l’overdressed pratiqué à l’Américaine.

Et passée à la moulinette Play de Comme des Garçons, portée par le top suédois Frida Gustavsson, elle atteint le summum de la branchitude. Un phénomène de mode en passe de devenir un phénomène de société. En revanche, l’histoire ne dit pas si elle est too much au bord de l’eau. À Paris, elle reste incontournable !
 
 
 
 

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016