Speedy Life
Carrière

Le parcours du combattant des salariés atteints d'un cancer


Mercredi 23 Avril 2014




Le 3ème Observatoire sociétal des cancers publié par la Ligue contre le cancer souligne combien il est difficile d'être atteint d'un cancer et d'être salarié dans une entreprise. Entre mise au placard et discrimination, le parcours est semé de nombreuses embûches.


Trois malades sur dix perdent ou quittent leur emploi

La statistique fait mal : trois malades sur dix perdent ou quittent leur emploi dans les deux ans qui suivent la déclaration de leur cancer à leur employeur. Certes la maladie impose à de nombreuses personnes atteintes de s'arrêter mais l'arrêt peut également survenir à la demande de l'employeur. Ainsi, un salarié sur deux révèle que son cancer l'a pénalisé sur le plan professionnel, entre "trous" dans le CV, postes moins intéressants ou mises à la retraite anticipée...

Le cancer coûte très cher

L'étude de la Ligue contre le cancer montre à quel point la situation du salarié atteint d'un cancer est précaire. Les frais liés à la maladie et non remboursés sont nombreux et chers : soins de confort pour limiter les effets secondaires des traitements, aides à domicile, dépassements d'honoraires, prothèses ou perruques qui ne sont que partiellement remboursées ou encore frais de transport. Sans parler des travailleurs indépendants qui, eux, ne peuvent même pas envisager d'interrompre leur activité professionnelle pendant leur traitement.

Un retour souvent problématique

Un autre aspect de la maladie est le retour dans l'entreprise. Revenir au travail après avoir eu un cancer n'est jamais "comme avant", ne serait-ce que parce que la fatigue se fait sentir et qu'elle peut avoir des conséquences sur la résistance à l'effort ou sur la concentration. Les employeurs ne sont pas toujours préparés à cette situation et les salariés qui ont un CDD ou qui travaillent en interim peuvent vite se retrouver sans rien.

L'accompagnement à la reprise existe

Pourtant, plusieurs dispositifs existent, pour aider à la reprise du travail, depuis le temps partiel "thérapeutique" jusqu'au statut de "travailleur handicapé" qui permet un aménagement du poste de travail. Enfin, la Ligue contre le cancer évoque le cas de la reconversion qui pourrait aider certaines personnes à retrouver sereinement une activité professionnelle.

Le regard des autres

Au delà de la difficulté physique du retour au travail, l'aspect psychologique est aussi très important. De nombreuses personnes ont ainsi subi un changement de comportement de leurs collègues à leur égard, collègues qui ont peur de cette maladie et qui préfèrent en faire un tabou.
 
3e rapport de « l’Observatoire sociétal des cancers »




Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016