Speedy Life
Carrière

Le trader ne connait pas la crise


Mardi 22 Avril 2014




Selon Le Parisien, qui a étudié en détail les rapports officiels publiés récemment par BNP Paribas et Société générale, un trader ou un cadre dirigeant d'une grande banque française gagne environ 1 million d'euros par an. Et même si le niveau de rémunération moyen serait en baisse de 3%, les montants restent énormes.


Les bonus des traders sont toujours vertigineux. Selon Le Parisien, en raisonnant à périmètre constant (c'est à dire en se basant sur le même nombre de bénéficiaires que l'an passé), l'exemple de BNP Paribas est phénoménal puisque l'enveloppe a atteint 1 milliard d'euros en 2013.

Entre 729 et 858 fois le smic mensuel net

Si l'on calcule la rémunération brute (fixe et bonus) de ces "happy few", on arrive à des écarts abyssaux par rapport au salaire minimum (1 128 euros mensuels net), même si ces sommes ne correspondent pas au net perçu puisqu'il reste les cotisations sociales à déduire et les impôts à payer.

Plafonnement des bonus

A partir du 1er janvier 2015, l'Europe imposera un plafonnement des bonus à deux fois le montant du salaire fixe. Les banques s'adaptent en conséquence et augmentent progressivement la partie fixe des rémunérations, simple rééquilibrage consigné dans le contrat de travail, et ce, pour éviter que ces salariés hautement compétents et qualifiés ne fuient leurs employeurs français pour trouver des conditions plus favorables à l'étranger.

La Deutsche Bank réagit

Justement, à l'étranger, les banques ne manquent pas de réactivité. Deutsche Bank, lors de sa prochaine assemblée générale de mai 2014, demandera à ses actionnaires de relever le plafond des bonus payables à ses dirigeants en 2014 pour se conformer aux nouvelles règles européennes. En effet, selon le règlement de l'Union européenne, les actionnaires peuvent autoriser un doublement de ce plafond. Deutsche Bank dit ne pas vouloir augmenter la rémunération totale de ses dirigeants en soumettant cette résolution mais compte bien maintenir en attendant le montant global de leurs émoluments.

Des rémunérations indécentes

"Les rémunérations des dirigeants de banques ont progressé dans des proportions absolument indécentes" déclarait récemment Arnaud Montebourg, ministre de l'économie devant les sénateurs. Les banques n'ont pas franchement réagi aux propos du ministre, si ce n'est la Société générale qui reconnait que son PDG recevra, au titre du bonus 2013, 1,4 million d'euros, soit une augmentation de plus de 17%, pour un fixe inchangé.

Le vote sur la rémunération des dirigeants

Enfin, il faut savoir que pour la première fois, en 2014, les actionnaires pourront voter sur la rémunération des patrons en assemblée générale. Certes, ce vote sera uniquement consultatif mais l’avis des actionnaires mérite d'être connu des conseils d'administration. A noter que ce vote portera sur la partie fixe et sur le bonus.




Dans la même rubrique :
< >

Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016