Speedy Life
Tendances

Maisons Mères


Mardi 8 Décembre 2015




De plus en plus, de nouvelles marques choisissent de s’appeler « Maison ». Une façon de s’ancrer, de privilégier un certain savoir-faire et de prendre la « fast-fashion » à contrepied.


Maison Plisson, Maison Lemaitre, Maison Margiela, Maison Georgette, Maison Labiche, Maison Bon… Épicerie fine, vêtements, restaurants ou déco, une « grosse » tendance se dégage : accoler le mot « Maison » à son nom. Quand bien même, on n’a que deux ans d’existence. Ce qui, en passant, est loin d’être le cas des Maisons Margiela ou Georgette. Au-delà, s’appeler « Maison », est une façon de mettre un peu de slow dans un monde en perpétuel mouvement. Si on parle des grandes maisons de luxe, Vuitton ou Hermès, pour ne citer qu’elles, aujourd'hui, pléthore de nouvelles marques choisissent de s’appeler « Maison », à l’instar de la Maison Plisson, temple de l’alimentation générale située Boulevard Beaumarchais à Paris.
 
En effet, s’appeler « Maison » représente un gage d’authenticité, de retour à l’essentiel, de pérennité et de qualité. « Par définition », explique Martine Villelongue, directrice de l’université de la mode de Lyon, à M Le Magazine du Monde, « la maison est assise, riche, avec des fondations solides. C’est un très joli mot qui renvoie notamment à l’histoire. » L’histoire est le maître mot. À tel point, ajoute Nathalie Rozborski, la directrice Mode et Beauté de l’Agence de style Nelly Rodi, que « le produit arrive après. » Sous-entendu, après l’histoire : « ce qui singularise une marque de mode aujourd’hui, c’est son histoire. » Histoire qui marche main dans la main avec patrimoine et qualité.
 
Résultat, les nouvelles marques s’inscrivent dans ce mouvement durable. « Maison » évoquant invariablement « codes immuables » et « savoir-faire traditionnel », selon Clément Chabert, consultant du cabinet de conseil en stratégie de marque Landor, interrogé par M. De plus, « cette dénomination s’inscrit totalement dans l’air du temps qui consacre le retour au fait-main, au sur-mesure, à une grande disponibilité vis-à-vis de la clientèle », ajoute Martine Villelongue. Au-delà, c’est également une façon « de marquer son origine française, en choisissant des noms communs dans l’appellation », explique Clément Chabert. C’est aussi une manière de passer les frontières, le concept de maison voyageant parfaitement. Peu importe si la Maison est bicentenaire ou a un an d'existence...

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 18:00 Ces marques qui font "tilt" !


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016