Speedy Life











Carrière

Manager : un métier en perte de sens ?


Speedy Life
Lundi 24 Mars 2014




Les managers français sont-ils condamnés au mal-être ? Le sociologue spécialiste du travail Denis Monneuse s’est penché sur cette question. Dans Le Silence des Cadres – Enquête sur un malaise, il présente la synthèse des propos collectés au cours de 200 interviews et met ainsi en lumière les difficultés récurrentes rencontrées par bon nombre de cadres salariés.


Photo : http://www.freedigitalphotos.net
Photo : http://www.freedigitalphotos.net
D’après Denis Monneuse, la principale source de souffrance des cadres français au travail est le manque de reconnaissance. Charges de travail importantes, niveaux de rémunération parfois moyens, courts-circuits fréquents de la relation avec la hiérarchie par des intervenants extérieurs à l’entreprise : les managers ont bien souvent le sentiment d’être ballottés inutilement sans pouvoir l’empêcher faute d’être bien informés.
 
Même les cadres dirigeants semblent avouer avoir parfois du mal à saisir les orientations stratégiques de leur entreprise dans leur ensemble, et ce malgré leur proximité avec la direction générale. La multiplication des tâches administratives dont héritent les managers contribue à ce sentiment de perte de sens d’après Denis Monneuse : les cadres interrogés déplorent de ne pas passer plus de temps sur des tâches de réflexion et de se voir cantonné à des rôles d’inspection et de distribution d’autorisations.
 
Dans ces conditions expliquent, Denis Monneuse, le cadre mécontent n’a pas beaucoup d’options. Celles-ci se résument d’ailleurs à subir pour conserver le confort matériel que son emploi lui confère, ou partir pour mieux rompre avec un quotidien devenu insupportable. Que le manager désabusé par son travail se mue en partisan du moindre effort, ou qu’il quitte l’entreprise, c’est toutefois l’entreprise qui a le plus à perdre de ce type de situation pour Denis Monneuse.
 
La lassitude des managers a tôt fait de se transformer en inertie ou en perte de compétences et de savoir-faire dans l’organisation. C’est pour cette raison que Denis Monneuse appelle les entreprises à considérer avec plus d’attention les phénomènes d’absentéisme ou de burn-out, particulièrement chez les cadres intermédiaires. Le sociologue considère en effet que ces phénomènes sont des symptômes typiques du mal-être vécu par les cadres. Or le développement de certains de ces phénomènes au cours des années ne concourt à l’évidence pas à renforcer l’attractivité de ces postes qu’il est parfois difficile de pourvoir correctement.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2016 - 11:34 Grossesse et boulot, les sujets à aborder

Mardi 12 Juillet 2016 - 11:48 2016 ou l'année des femmes au pouvoir


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016