Speedy Life











Carrière

Tu es gentil(le), tu gagnes moins


Vendredi 4 Septembre 2015




Selon une étude américaine, être gentil au travail, serait moins rémunérateur.


Tu es gentil(le), tu gagnes moins
La semaine dernière, une étude nous apprenait que les femmes maquillées étaient mieux payées que les autres. Cette fois-ci, une nouvelle étude américaine démontre qu’être gentil au travail, serait moins rémunérateur. De là à dire qu’il faut être maquillée et méchante, il n’y a qu’un pas. Pour autant, l’étude menée par des chercheurs américains des universités de Notre Dame, Cornell et Western Ontario, englobent les hommes et les femmes. Et le résultat est le même : être sympathique au travail aurait pour conséquence d’être moins bien payé. Autre répercussion à la gentillesse : les salariés gentils seraient moins recommandés que les autres, notamment à des postes à responsabilité, et plus la hiérarchie est élevée.
 
On pensait que les mentalités avaient évolué et qu’au sein de l’entreprise, la gentillesse était une valeur en hausse, entre autres, grâce à l’extension du « management de la vision partagée. » Que nenni. Au bureau, la gentillesse n'entraîne pas nécessairement la reconnaissance. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont décrypté des données récoltées sur une vingtaine d’années et touchant 10 000 salariés, d’âges et de secteurs variés.
 
Les salariés hommes « gentils », dans tous les cas, aimables et courtois, auraient un salaire inférieur de 18% par rapport à leurs collègues plus « raides ». Cela représente un écart annuel de salaire de 9 772 dollars, ce qui laisse songeur. Selon cette étude, rapporte Le Figaro, la courtoisie au bureau, et « l'attitude agréable des hommes ne convient pas aux attentes du comportement masculin. » Pour les femmes, le décalage est moins important : les employées gentilles et coopératives toucheraient un salaire inférieur de 5% comparé au moins gentilles. Mais quand même, cela représente une différence annuelle de 1 828 dollars ! Être pugnace et inamical serait donc payant. Comment ? En écrabouillant ses collègues. Bon esprit.

Tu es gentil(le), tu gagnes moins

Béatrix Foisil-Penther
Journaliste, rédactrice, conceptrice, auteur et literary scout. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2016 - 11:34 Grossesse et boulot, les sujets à aborder

Mardi 12 Juillet 2016 - 11:48 2016 ou l'année des femmes au pouvoir


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016