Speedy Life
Découverte

​Maezawa, fantasque milliardaire japonais, a terminé son excursion spatiale


Clarisse Rosius
Lundi 20 Décembre 2021





Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa vient de terminer un séjour de douze jours dans l’espace. Le séjour touristique a été organisé par l’agence spatiale russe Roscosmos.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
La Russie n’est pas en dehors de la course spatiale. Malgré des revers importants ces dernières années, le pays reste une grande puissance spatiale. Et si ce n’est pas une avancée historique, l’organisation d’un séjour touristique dans l’espace est l’apanage d’une poignée de comapagnies. « Le fantasque milliardaire japonais Yusaku Maezawa, un poids lourd de la mode en ligne âgé de 46 ans, et son assistant Yozo Hirano ont atterri lundi 20 décembre après avoir passé 12 jours dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS). L'atterrissage a eu lieu à 4h13 (heure française) dans la steppe du Kazakhstan. Ils étaient accompagnés au retour comme à l'aller par le cosmonaute russe Alexandre Missourkine. "Le vol du vaisseau spatial 'touristique' Soyouz MS-20 est terminé", a déclaré Roscosmos dans un communiqué publié sur son site. "L'équipage se sent bien", a déclaré un commentateur de Nasa TV » rapporte France info.
 
Dans une version un peu moins policée que les communications de Thomas Pesquet, Maezawa a publié des vidéos sur une chaine YouTube : « On peut y voir l'homme expliquer en détail à son million de followers comment se brosser les dents ou encore aller aux toilettes en apesanteur. "Faire pipi est très facile", dit-il dans une des vidéos, montrant l'outil utilisé par les astronautes pour aspirer l'urine. Dans une autre, il se prépare un thé sans sucre et vante les savoureux biscuits de l'ISS. Ce voyage marque le retour de la Russie dans le tourisme spatial, après plus de dix ans d'absence, alors que l'industrie aérospatiale russe est minée par des scandales de corruption et des difficultés techniques et financières. En 2020, avec la mise en service des fusées et des capsules de SpaceX, Moscou a perdu son monopole des vols habités vers l'ISS et les dizaines de millions d'euros que la Nasa et d'autres agences spatiales payaient pour chaque place à bord de Soyouz. » 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Janvier 2022 - 14:07 La Chine en crise grave de naissances