Speedy Life
Actu

Allergie alimentaire : un adulte sur deux se trompe lorsqu’il prétend être concerné


Clarisse Rosius
Mardi 8 Janvier 2019





Une étude publiée par une revue spécialisée montre que la moitié des personnes adultes qui disent être concernées par des allergies alimentaires se trompent. Une proportion qui rend suspicieux vis-à-vis des membres de notre entourage les plus pénibles à ce sujet.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il faut avouer que c’était bizarre. Autant de personnes allergiques aux mêmes substances au même moment. Un petit tour du côté des menus des restaurants branchés suffit en effet pour déceler un effet de mode. Une étude publiée par la revue spécialisée JAMA New Open et relayée par Numerama , conclue que près de la moitié des personnes qui affirment être concernés par une allergie alimentaire ne le sont en fait pas. « Les chercheurs se sont appuyés sur une enquête menée auprès de plus de 40 000 américains. 19 % d’entre eux étaient persuadés d’avoir une allergie alimentaire. Ils n’étaient en fait que 10,8 % à souffrir véritablement de cette hypersensibilité. Pour les chercheurs, cette méconnaissance liée aux allergies n’est pas anodine. « Il est crucial que les adultes qui présument avoir une allergie alimentaire fassent des tests de confirmation et reçoivent des conseils appropriés », écrivent-ils. Les personnes qui se croient allergiques à tort évitent certains aliments « inutilement » » rapporte Numerama.

Si l’enquête concerne les Etats-Unis où les habitudes et cultures gastronomiques varient très nettement des nôtres, le résultat mérite tout de même d’être souligné. D’autant que la principale leçon de ce travail est que la plupart des personnes sont tout à fait prêtes à changer leur alimentation à vie sur un diagnostic qui ne repose sur aucun élément médical. « L’autre conclusion de l’étude s’attarde sur le moment où ces allergies apparaissent : de nombreuses personnes semblent les déclarer à l’âge adulte. Cette situation concerne 48 % des personnes qui sont vraiment atteintes d’une allergie, dans le panel de l’étude. Parmi les allergies alimentaires les plus courantes, les chercheurs ont identifié celles aux mollusques et crustacés (2,9 %), au lait (1,9 %), aux arachides (1,8 %), aux noix (1,2 %) et au poisson (0,9 %). Les allergies aux mollusques, crustacés et au poisson semblent être celles qui se déclarent le plus souvent à l’âge adulte » précise le site français.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Mars 2019 - 15:35 Comme Greta Thunberg, tous unis pour le climat