Speedy Life
Actu

Chirurgie pédiatrique : première mondiale de reconstruction de la trachée réalisée à Paris


Clarisse Rosius
Jeudi 5 Avril 2018




Les Hôpitaux de Paris viennent d’annoncer qu’une équipe française a réalisé une reconstitution trachéale complète à partir des propres tissus de l’enfant opéré. Une première mondiale qui s’est déroules à l’Hopital Necker-Enfants malades de Paris.


ILD
ILD
C’est une grande avancée pour la médecine mondiale et c’est une équipe française qui l’a réalisée. « Une équipe pluridisciplinaire française regroupant le Dr Frédéric Kolb, chirurgien plasticien à Gustave Roussy, l'équipe de l'hôpital Necker-Enfants malades AP-HP - Prs Vincent Couloigner et Erea-Noël Garabedian, ORL et Dr Régis Gaudin, chirurgien cardiaque - et le Dr Sacha Mussot, chirurgien thoracique à l'hôpital Marie Lannelongue, a réalisé pour la 1ère fois au monde une reconstruction trachéale complète autologue (à partir de ses propres tissus) chez une enfant » annonce l’AP-HP (Hôpitaux de Paris).

Le compte-rendu de cette opération vient d’être publié dans la prestigieuse revue New England Journal of Medicine alors que l’opération en elle-même avait eu lieu il y a quatre ans. « La prise en charge d'une sténose congénitale trachéobronchique (ou rétrécissement de la trachée et des bronches souches) est particulièrement complexe chez un enfant. Elle a été développée chez l'adulte en 2010 à l'Hôpital Marie Lannelongue par les équipes de Marie Lannelongue et de Gustave Roussy. Une équipe pluridisciplinaire française a réalisé avec succès en 2014, dans l'environnement pédiatrique adapté sur les plans anesthésique et réanimatoire de l'hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, une reconstruction trachéale complète autologue chez une patiente, à l'époque âgée de 12 ans » précise le communiqué des Hôpitaux de Paris.

 Grâce aux quatre ans de recul sur l’opération, le corps médical a pu vérifier le succès de l’intervention. « En 2014, l'intervention a dû être réalisée en urgence du fait d'une dégradation respiratoire aiguë avec pronostic vital engagé de l'enfant. Elle a consisté en une reconstruction totale de la trachée sous circulation extracorporelle à l'aide d'un greffon autologue tubulisé. Le greffon était constitué d'un lambeau libre micro-anastomosé de muscle grand dorsal recouvert de peau et armé d'anneaux cartilagineux costaux » poursuit le texte.

Aujourd’hui agée de 16 ans, la patiente montre que cet événement est marquant pour la médecine, notamment « en l'absence de techniques alternatives actuellement fiables (notamment celles faisant appel à la biothérapie cellulaire et tissulaire). »




Dans la même rubrique :
< >