Speedy Life
Lifestyle

En Irlande, l’attractivité économique porte ses fruits en croissance du PIB


Clarisse Rosius
Jeudi 18 Août 2022





Avec une croissance de 13,4% en 2021 et 7% annoncés pour 2022, l’Irlande confirme un dynamisme économique très important basé sur une fiscalité faible et une attractivité forte pour les entreprises du monde entier, souligne un article du « Monde ».


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Connu pour son taux d’imposition bas, l’Irlande va pourtant augmenter de façon importante ses recettes fiscales. « L’Irlande a un problème de riches. Son économie traverse une période de croissance spectaculaire : 13,4 % en 2021, grâce au rebond post-Covid-19, et encore 7 % prévus en 2022. Le pays est l’un des seuls à avoir traversé la pandémie sans récession. Cela se traduit par une pluie de recettes fiscales, qui va permettre à l’Irlande de dégager cette année un surplus budgétaire. Sur douze mois (d’août 2021 à juillet 2022), celui-ci atteint 3,4 milliards d’euros. L’explication du phénomène se trouve avant tout dans les entreprises étrangères, qui multiplient les investissements dans l’île. Meta (maison mère de Facebook), LinkedIn ou encore Amazon sont parmi les géants américains qui s’y développent » nous apprend Le Monde.

Le quotidien publie un long article qui explique bien les recettes de ce dynamise exceptionnel basé avant tout sur l’attractivité pour les multinationales. « En conséquence, les recettes de l’impôt sur les sociétés ont fait un bond de 51 % sur les sept premiers mois de l’année, à 9 milliards d’euros. « [Elles] sont en route pour atteindre près de 20 milliards d’euros en 2022 », estime l’IBEC, l’organisation patronale irlandaise. Du jamais-vu : entre 2008 et 2014, au pire de la crise, les recettes oscillaient entre 3,5 milliards et 5 milliards d’euros par an, quatre à cinq fois moins. Depuis les années 1980, Dublin parie sur les investissements étrangers. Le pays s’est reposé pour cela sur son statut de quasi-paradis fiscal : il offre un impôt sur les sociétés de 12,5 %, mais surtout de très nombreuses possibilités de le contourner » appuie l’article qui vaut la peine d’être lu dans son intégralité.

Retrouver sur le site du journal « Le Monde » l’article en intégralité




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Septembre 2022 - 10:57 Un automne deux jours plus tard que d’habitude