Speedy Life
Actu

L’effet talons hauts, science exacte


Lundi 1 Décembre 2014




Une étude scientifique prouve l’impact des talons hauts portés par les femmes, sur le comportement des hommes.


Escarpin Pigalle de Christian Louboutin
Escarpin Pigalle de Christian Louboutin
Scientifiquement prouvé. Ce n’est plus un simple fantasme. C’est une réalité. Des scientifiques français ont mené une étude sur l’effet provoqué chez l’homme, par les talons hauts portés par les femmes. Si dans l’inconscient collectif, ils représentent un critère de séduction, dans les faits, ils le sont encore plus. C’est un signal sexuel qui agit sur le comportement des hommes, a démontré Nicolas Guéguen, professeur en sciences du comportement à l'Université de Bretagne-Sud à Vannes. Question science de la séduction, ça nous en bouche un coin.
 
Avec son équipe, il a mené une série de tests dont les résultats ont été publiés dans Archives of Sexual Behavior. Les différentes expériences indiquent que les hommes entrent plus facilement et plus rapidement en contact, avec des femmes qui portent des talons hauts. L’attitude des hommes varie aussi en fonction de la hauteur des talons portés par les femmes. Ces dernières sont par ailleurs « jugées plus belles » avec que sans.
 
Même, plus les talons sont hauts et plus les hommes sont prêts à aider les femmes dans différentes situations. Par exemple, quand une femme de 19 ans, « à plat » interroge dans la rue, des hommes de 25 à 50 ans, sur l’égalité homme-femme, 50% des hommes participent. Peut mieux faire. À 5 centimètres de talon, 63 % des hommes interpellés répondent aux questions. À 9 centimètres, ça s’emballe (surtout si les chaussures sont noires) : 83 % des hommes obtempèrent. De là à conclure, que plus les talon sont hauts, plus les hommes sont enclins à collaborer, il n’y a qu’un pas.

C’est magique en effet : dès qu’une femme porte des talons, les hommes ont davantage envie de la rencontrer. Mieux, il la trouve « plus jolie, plus attrayante, plus sexy, ayant une plus jolie poitrine », explique Nicolas Guéguen au Figaro. Donc, si on comprend bien, être perchée augmenterait aussi la forme du bonnet…

L’effet talons hauts, science exacte




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 20:58 Dépression post-partum : le poids de la douleur