Speedy Life
Actu

Les familles des victimes des pizzas Buitoni seront indemnisées par le groupe


Clarisse Rosius
Mardi 18 Avril 2023





Les poursuites judiciaires vont prendre fin entre le groupe Buitoni et les familles des victimes de la bactérie E.coli présente dans des pizzas. Le montant n’a pas été dévoilé mais ce n’est pas pour autant la fin de l’affaire sanitaire.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Deux enfants sont morts et des dizaines ont été gravement malades après avoir mangé des pizzas Buitoni. L’affaire avait à raison fait grand bruit et ouvert un scandale sanitaire de grande ampleur. Finalement le volet civil de ce dernier est clôturé par un accord à l’amiable avec les familles. « La branche française de Nestlé s’est engagée à indemniser des dizaines de victimes du scandale des pizzas Buitoni contaminées par la bactérie E.coli, dans le cadre d’un accord « d’indemnisation amiable » signé le 31 mars, clôturant ce volet civil de l’affaire, ont annoncé les parties ce lundi 17 avril sans dévoiler de montant. « Afin de contribuer, dans un délai raisonnable, à l’apaisement des victimes et de leurs familles, Nestlé France a décidé de s’inscrire dans une démarche d’indemnisation amiable », a indiqué Nestlé France. Deux enfants sont morts et des dizaines d’autres sont tombés grièvement malades après l’ingestion en 2022 de pizzas de la gamme Fraîch’Up de Buitoni, filiale de Nestlé », rapporte Le Huffington Post.

Pour autant l’affaire sanitaire n’est pas classée. « Une information judiciaire avait été ouverte en mai 2022 à Paris, notamment pour homicide involontaire à l’égard de deux victimes et blessures involontaires à l’égard de 14 autres, selon une source judiciaire. Nestlé n’a pour l’heure pas été mis en examen. Le 18 mars 2022, le groupe avait rappelé ses pizzas et fermé les deux lignes de production de l’usine de pizzas Buitoni de Caudry (Nord), après des cas d’intoxication graves par la bactérie Escherichia coli et le décès de deux enfants. Le 1er avril, la préfecture y avait interdit toute activité, les autorités sanitaires ayant établi un lien avec la consommation des pizzas Fraîch’Up. Un an après l’affaire, Nestlé a annoncé fin mars la fermeture définitive de l’usine de Caudry, qui avait partiellement redémarré mi-décembre, évoquant une chute de ses ventes », poursuit le site d’informations s’appuyant sur une dépêche AFP.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Avril 2024 - 10:35 Pass Navigo : bientôt sur iPhone !