Speedy Life
Actu

Les taxis rappelés à l’ordre : ils doivent prendre la carte bancaire


Paolo Garoscio
Mardi 2 Janvier 2024





Imaginez : vous sortez d'un dîner chic dans le Marais, ou d'une soirée théâtre sur les Grands Boulevards. Fini le temps où chercher de la monnaie ou trouver un distributeur gâchait la fin de votre soirée. Grâce à la loi ‘Grandguillaume’, adoptée en décembre 2016, chaque passager peut désormais régler sa course en taxi par carte bancaire, quelle que soit la somme. Du moins, c’est la théorie… car en pratique nombreux sont les taxis qui n’acceptent pas le paiement par carte.


Tous les taxis ont un terminal de paiement par carte

Chaque taxi se doit de respecter la loi, et celle-ci est très claire depuis 2016 : les paiements par carte doivent être acceptés. Pour cela, les taxis sont équipés d'un terminal de paiement électronique, visible et accessible. Ajoutez à cela un taximètre et une imprimante pour une transparence totale sur le coût de votre trajet, et l’équipement obligatoire est complet.

Mais selon une enquête menée par client mystère le 31 décembre 2023, les taxis parisiens (les seuls analysés) ne jouent pas tous le jeu. Selon Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, un tiers des taxis aurait refusé le paiement par carte bancaire et exigé des espèces. Une pratique que le ministre ne veut plus voir.

Clément Beaune tape du poing sur la table

Clément Beaune, le ministre délégué chargé des Transports, a rappelé à l’ordre les taxis. Sur le réseau social X (ex-Twitter), le 31 décembre 2023, il a râlé. « Un test mystère ce 31 décembre. Un taxi parisien sur 3 refuse le paiement par carte bancaire. Je l’ai déjà dit à la profession : c’est illégal et inacceptable. Nous renforcerons les contrôles et les sanctions. Que ce soit clair pour tous,  en particulier à 200 jours des Jeux. »

Face à cette situation, le ministre a annoncé un renforcement des contrôles et des sanctions. Pour les passagers lésés, un geste simple : noter les informations du taxi pour faire un signalement à la préfecture. Car l’enjeu, pour le ministre des Transports, est de taille : les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent, et avec eux, l'opportunité pour la capitale de briller sur la scène internationale. Dans cette perspective, Paris se doit d’offrir un service de taxi irréprochable, où le droit au paiement par carte est respecté.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Février 2024 - 08:00 Voitures : les modèles les plus volés en 2023