Speedy Life
Tendances

Netflix, Tinder et Pandora sont les applications les plus rentables


Clarisse Rosius
Jeudi 19 Décembre 2019





Alors que les applications gratuites restent la norme, un classement de App Annie montre que ce sont les services d’abonnements qui sont les plus rentables. Signe que le payant fait son chemin dans les esprits.


App Annie, société américaine d’analyse des applications, a publié un classement intéressant. On en retient notamment que les applications les plus populaires ne sont pas les plus rentables. Car si App Annie met en avant surtout son top 10 des applis les plus téléchargées, rien n’est bien surprenant dans ce palmarès. « Et c'est Facebook qui est aujourd'hui le leader incontesté de ce secteur. La société de Mark Zuckerberg truste en effet les quatre premières places du classement avec, dans l’'ordre,  Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram. Le classement montre bien la popularité jamais démentie des réseaux sociaux et des messageries, qui occupent neuf places, avec la présence de Skype, Snapchat, Twitter et TikTok. Cette dernière application arrive d'ailleurs à la septième place alors qu'elle n'a été lancée qu'en 2016, bien après ses concurrentes. Seul le navigateur chinois UC Browser fait exception et arrive en huitième position, devant YouTube » rapporte Clubic, qui a repéré l’étude App Annie. 
 
En revanche, quand on regarde du côté des plus rentables, on voit que le payant fait du chemin dans les esprits. C’est même devenu le business model le plus intéressant si l’on parvient à convaincre que le service mérite d’être rémunéré. « App Annie a également établi un second classement, concernant cette fois-ci les applications les plus rentables, et c'est Netflix qui décroche la première place. Le service de streaming est suivi par l'application de rencontres Tinder, la webradio Pandora et la plateforme de SVOD chinoise Tencent Video. Spotify et YouTube, malgré leur popularité, ne sont qu'à la septième et huitième place » nous apprend Clubic.
 
Avec une progression de 5% des téléchargements en 2019 par rapport à 2018, la consommation des applications continue. Mais retenons surtout que les dépenses par ce bias ont augmenté plus vite avec 15 points supplémentaires. Les inconvénients du gratuit qui font de nos données la marchandise seraient-ils enfin compris du grand public ?




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020