Speedy Life
Actu

​A Hollywood, la ménopause est un sujet porteur


Clarisse Rosius
Mercredi 1 Février 2023





Comme souvent avec les causes défendues par le monde du spectacle ou du cinéma, on peine à distinguer s’il s’agit d’une mode éphémère ou d’un vrai phénomène. Ce qui est certain en revanche avec la ménopause brandie par des stars, c’est que c’est devenu un sujet marketing relève un article du « Figaro Madame ».


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Sincère et utile ou lapalissade ? Alors que le monde du cinéma se met à dire qu’il parle de ménopause, Le Figaro Madame publie un article intéressant sur ce phénomène.  Et le magazine de s’interroger sur la sincérité de la démarche. En prenant notamment l’exemple de l’actrice Naomi Watts qui a beaucoup parlé de son cas. Tout en faisant la promotion de produits… « Déjà cocréatrice de la marque de beauté green Onda, l'actrice néostartuppeuse a fondé Stripes, une gamme de soins holistiques pour chouchouter les femmes «du cuir chevelu au vagin, pour participer à l'éradication de la honte et de l'anxiété associées à la ménopause», précise-t-elle. Des sérums et huiles pour le corps ultrahydratants, des brumisateurs antibouffée de chaleur et des lubrifiants intimes, mais aussi des «méno-guides» en ligne et un magazine, Adulted, destiné à fournir les informations et créer une communauté, tout ce qui fait défaut aux femmes amorçant «leur transition» vers la ménopause » raconte Le Figaro Madame. 
 
Et l’article de noter judicieusement que la ménopause est l’archétype de la « silver économie », terme qui désigne les produits visant les seniors qui ont un pouvoir d’achat bien plus important. « Boosté par une révolution démographique sans précédent, avec déjà un million d'Américaines nouvellement ménopausées chaque année, le marché semble soudainement mûr pour les femmes mûres. Au sortir de la pandémie du Covid, face au cruel déficit de gynécologues et de médecins formés pour répondre à l'explosion de la demande d'accompagnement des femmes dans leur phase de mi-vie, on a vu germer des start-up de télémédecine et de conseil en bien-être et des symposiums dont le premier, New Pause, mené par Naomi Watts et Alisa Volkman, CEO de The Swell, une plateforme communautaire destinée à la Gen X (née entre 1960 et 1980), s'est tenu à guichets fermés, à raison de 130 dollars l'entrée. Une pléthore de produits haut de gamme est apparue dans la foulée, comme le supplément vitaminique, Madame Ovary, proposé par Gwyneth Paltrow sur Goop, ou Better Not Younger («mieux mais pas plus jeune»), ligne de soins capillaires pour les cheveux vieillissants, dont l'actrice Jennifer Coolidge (The White Lotus) est fan » lit-on plus loin. 
 
Lire en intégralité l’article du « Figaro Madame » : « La ménopause à Hollywood, révolution féministe ou coup marketing ? »
 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »