Speedy Life
Actu

Augmentation de salaires : quelle tendance pour 2024 ?


Aurélie Giraud
Mardi 6 Février 2024





Selon une étude récente du cabinet RH Groupe Alpha, une majorité d'entreprises a opté pour une revalorisation des rémunérations. Mais ces augmentations de salaires varient entre les différentes catégories socio-professionnelles.


Revalorisations salariales : des différences entre cadres et non-cadres

© Pixabay
© Pixabay
L'étude du cabinet RH Groupe Alpha porte sur 600 accords sur les rémunérations déposés auprès du ministère du Travail et publiés sur le site Légifrance au 10 janvier dernier. Elle révèle qu'un peu plus d'un accord sur six (127) ne prévoit pas de hausse de salaire. Les accords présentant une hausse de salaire démontrent une politique salariale plus différenciée en 2024.

Les augmentations générales (AG) bénéficient à 80,1% des ouvriers et employés, contre 78% pour les techniciens et agents de maîtrise. Cette générosité contraste avec la situation des cadres, qui ne sont que 64% à recevoir des AG. Cette différence souligne une stratégie d'entreprise visant à équilibrer les rémunérations en fonction des responsabilités et des performances.

Concernant les augmentations individuelles (AI), 60% des cadres en bénéficient en 2024, contre 55% pour les techniciens et professions intermédiaires et 51% pour les ouvriers et employés. Cette politique met en lumière une tendance à privilégier les postes à responsabilité dans la distribution des augmentations salariales.

Une augmentation de salaires autour de 3,5%

Le montant des augmentations générales de salaires pour les salariés du privé s'élèvent en moyenne à 3% pour les non-cadres et à 2,7% pour les cadres. Toutefois, lorsque l'on combine les AG et les AI, les non-cadres bénéficient en moyenne de 3,6% d'augmentation totale contre 3,4% pour les cadres. Si les hausses de salaires étaient de 4,6% en 2023, ces revalorisations pour 2024 sont supérieures à l'inflation, estimée à 2,5% par la Banque de France. 

Les entreprises affichent une grande variabilité dans les budgets d'augmentation, allant de 0,75% à 8% selon les catégories professionnelles. Cette flexibilité permet aux entreprises de récompenser les performances individuelles tout en s'adaptant aux exigences spécifiques de chaque poste.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Février 2024 - 08:00 Voitures : les modèles les plus volés en 2023