Speedy Life
Lifestyle

​Accouchement : le port du masque n’est pas obligatoire


Clarisse Rosius
Jeudi 12 Novembre 2020





Aux femmes qui vont accoucher et craignent d’être obligées de porter le masque pendant les poussées, le gouvernement répond que ce n’est pas le cas. Car s’il est conseillé de le porter, celles qui voudraient l’enlever pourront.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Accoucher avec un masque ? Alors que les accouchements font partie de ces activités que l’on ne peut pas repousser, le faire sous confinement ou période de Covid-19 peut ajouter du stress. Ou des contrariétés. « Sur les réseaux sociaux, les témoignages de femmes obligées d'accoucher avec un masque se sont multipliés ces derniers mois. Nombreuses sont celles à décrire la difficulté de mettre au monde un bébé en pleine pandémie de Covid-19, affirmant que le vécu de leur grossesse et leur accouchement avait été altéré par les mesures sanitaires. « J’ai accouché de mon troisième enfant le 10 avril 2020. On m’a demandé de mettre un masque pendant l’expulsion. C’était l’enfer, je n’avais plus d’air et la première rencontre avec mon bébé s’est faite avec un masque. Je garde un très mauvais souvenir de cet accouchement », témoigne l’une d’elles auprès du collectif « Stop aux violences obstétricales et gynécologiques » » rapporte Madame Le Figaro.
 
Face aux mécontentements, le gouvernement a publié un communiqué à ce sujet. Signé par les ministères de la Santé et de l’Egalité femmes-hommes, le document explique que le port du masque est souhaitable mais pas obligatoire en salle d’accouchement. « Les ministres tiennent néanmoins à confirmer que (...) le port du masque ne peut être imposé pour la femme qui accouche et donc en aucun cas être rendu obligatoire » explique le texte.
 
Par ailleurs les deux représentants du gouvernement ajoutent qu’une solution pourrait être de faire des tests PCR ou antigéniques de détection du Covid-19 et ainsi « faciliter la connaissance du statut infectieux de la femme qui accouche et permettre d’adapter les mesures. » Mais là non plus, le test n’est pas présenté comme obligatoire, mais comme une façon de se présenter sereinement à la maternité sans craindre de contaminer les soignants et sages-femmes.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 15:22 Ce n’est pas drole, TikTok crée de tics

Jeudi 14 Octobre 2021 - 13:31 Le camembert grand remplacé par la mozzarella