Speedy Life
Actu

​Facebook promet qu’il sera possible d’effacer les données personnelles cette année


Clarisse Rosius
Jeudi 28 Février 2019





Le directeur financier de Facebook a assuré que dans l’année un outil sera lancée pour que les utilisateurs du réseau social puissent effacer les données personnelles récoltées.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’annonce en elle-même a quelque chose d’absurde. « Dans le cadre de la Morgan Stanley Technology, Media & Telecom Conference, David Wehner — directeur financier de Facebook — a laissé entendre que le fameux outil qui permettra d'effacer l'historique des données collectées par Facebook (notamment via des applications et sites tiers) sera lancé "plus tard cette année" » rapporte Les Numériques . Absurde parce que dans un monde normal, pouvoir contrôler ses données personnelles ne devrait pas être une option ni une promesse mais une garantie.
 
D’autant qu’en annonçant que ce sera pour cette année, la direction de Facebook assume d’avoir pris un sérieux retard par rapport à sa promesse initiale. En effet, à l’origine il était prévu que cette fonction soit mise en place en mai 2018. « Mark Zuckerberg avait alors présenté cet outil comme l'équivalent d'un "historique de navigateur Internet" que l'on pourrait purger à l'envi, empêchant Facebook d'accumuler trop d'informations personnelles par l'intermédiaire des trackers intégrées à ses multiples API utilisées par des développeurs tiers » rappelle le site spécialisé.
 
A l’époque Zuckerberg  expliquait ainsi le projet qui n’a toujours pas vu le jour  « Dans votre navigateur Internet, vous avez un moyen simple d'effacer votre historique de navigation et vos cookies. Beaucoup de sites ont besoin des cookies pour améliorer leur fonctionnement, mais vous êtes tout de même en capacité de vider cela quand vous le souhaitez. Ce que nous voulons faire, c'est proposer une version de cette fonction adaptée à Facebook, permettant à nos utilisateurs de vider leur historique sur la plateforme — ce sur quoi ils ont cliqué, les sites Internet qu'ils ont visités, etc. (...) Nous allons commencer avec quelque chose qui inquiète beaucoup de personnes : les informations que nous voyons en provenance de sites et applications tiers qui utilisent les outils publicitaires et des trackers de Facebook. » Ce qui semble simple sur le papier l’est certainement moins dans les faits. Pas tant pour un aspect technique, mais parce que les données sont le fond de commerce du groupe.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Mars 2019 - 15:35 Comme Greta Thunberg, tous unis pour le climat