Speedy Life
Actu

​Jeux Olympiques de Pékin, un « bilan satisfaisant » pour la ministre déléguée aux Sports


Clarisse Rosius
Lundi 21 Février 2022





Alors que la moisson de médailles aux Jeux Olympiques d’hiver est moins bonne que les deux dernières éditions, Roxana Maracineanu parle d’un « bilan satisfaisant ». Une sortie pleine de tact de la ministre.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pas une prouesse ni un résultat historique et dire le contraire aurait été hypocrite. Pour la ministre déléguée aux Sports, interrogée sur les résultats des Français aux JO d’hiver de Pékin, il y a tout de même de quoi être satisfait. « Je trouve que c'est un bilan satisfaisant, très correct. C'était difficile pour ces sports de pouvoir garder une motivation intacte vu la situation que nos sportifs ont vécue il y a quelques mois. Il nous manque une médaille pour arriver aux 15 de Pyeongchang », a-t-elle déclaré au micro de RTL. « L'équipe de France a obtenu son troisième meilleur total avec quatorze podiums, dont cinq titres, mais reste en dessous des deux dernières éditions (quinze médailles à Sotchi puis en Corée du Sud), alors que plusieurs épreuves ont fait leur apparition aux JO d'hiver à Pékin, dont certaines a priori favorables aux sportifs tricolores (big air, snowboardcross par équipes...). La ministre a préféré féliciter « la nouvelle génération qui est arrivée sur le podium, voire qui a décroché des médailles d'or » à l'image du slalomeur Clément Noël ou de la biathlète Justine Braisaz-Bouchet, alors que plusieurs têtes d'affiche ont quitté la Chine sans la moindre distinction, comme le skieur Alexis Pinturault, la bosseuse Perrine Laffont ou le biathlète Émilien Jacquelin » relaye L’Équipe.
 
Alors que cette édition sur neige artificielle en Chine a surtout fait parler d’elle concernant le pays hôte et le symbole politique des Jeux Olympiques, c’est une parfaite préparation pour la Coupe du Monde de football qui va avoir lieu en hiver aussi mais au Qatar. Après les JO d’hiver, le mondial d’hiver aussi va faire couler beaucoup d’encre sur son pays hôte et la symbolique d’une telle compétition. Et montrer une fois de plus les arrières pensées très politique des pays hôtes de tels événements. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »