Speedy Life
Lifestyle

​L’homme qui voulait changer d’âge débouté par la justice


Clarisse Rosius
Jeudi 6 Décembre 2018




Un tribunal néerlandais a refusé la demande de modification de l’âge légal d’un homme qui voulait passer de 69 ans à 49 ans. La demande était justifiée par des « discriminations » liées à son âge et le sentiment d’être physiquement plus jeune que son âge véritable.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
« Nous pouvons aujourd’hui choisir notre travail, genre, orientations politique et sexuelle. Nous avons même le droit de changer de nom. Alors pourquoi ne pas avoir le droit de changer d’âge ? » a interrogé Emile Ratelband e direction d’un tribunal saisi à ce sujet. La logique est simple, puisque certains se tournent vers la justice pour qu’elle tranche sur un sujet de réalité biologique – comme le genre – la même logique s’applique à propos de l’âge. Le néerlandais a en outre défendu des arguments similaires à ceux de ceux qui demandent un changement de sexe mais adapté à la question de l’âge. Il a affirmé que ses 69 ans impliquaient des discriminations dans tous les domaines et ne correspondaient par à son ressenti sur son propre corps.
 
Il a ainsi demandé que sa date de naissance soit modifiée et passe de 1949 à 1969. « Le tribunal d’Arnhem, au sud-est des Pays-Bas, a cependant refusé cette demande insolite, jugée comme « tout à fait légitime » par Emile Ratelband, qui avait laissé les magistrats sans voix. « La cour reconnaît la tendance dans la société à ce que les gens se sentent de plus en plus longtemps en forme et en bonne santé, mais ne voit pas cela comme un argument valide pour modifier la date de naissance de quelqu’un »»  rapporte 20 Minutes.
 
S’appuyant sur un certificat de médecin qui assure qu’il est en très bonne forme pour son âge et que ses performances physiques peuvent concurrencer celles d’un homme vingt ans plus jeune, il n’a pas obtenu gain de cause. «  Emile Ratelband est libre de se sentir 20 ans plus jeune que son âge réel et d’agir en conséquence. Mais modifier sa date de naissance ferait disparaître 20 ans de dossiers des registres de l’état civil (…) Cela entraînerait toutes sortes de conséquences juridiques et sociales indésirables », a estimé la justice. Nier la réalité ne changera rien, Emile va devoir affronter comme tout le monde son vieillissement et soufflera ses 70 bougies l’année prochaine.