Speedy Life
Lifestyle

​Les sites de rencontres tremblent : Facebook se lance sur le créneau


Clarisse Rosius
Mercredi 2 Mai 2018




Facebook vient d’annoncer qu’une fonction rencontre pour relations durables allait être ajouté au réseau social. Une décision qui a de quoi inquiéter très sérieusement les acteurs de ce secteur déjà compétitif. Avec la puissance de frappe du réseau à 2 milliards d’utilisateurs, ce pourrait être un coup dur.


ILD
ILD
« Il y a 200 millions de personnes sur Facebook qui se disent célibataires. Clairement, il y a quelque chose à faire » a déclaré Mark Zuckerberg mardi 1er mai. Une annonce qui fait l’effet d’une gifle pour les sites de rencontres installés sur le secteur. Alors que les contours de cette nouvelle fonctionnalité de Facebook doivent encore être dessinés, le PDG a précisé qu’il s’agirait de rencontres durables et non ponctuelles.
 
« Concrètement, la nouvelle fonctionnalité doit permettre aux utilisateurs de Facebook de se créer un nouveau profil, en parallèle de leur compte principal. Les deux seront isolés, et vos amis Facebook ne pourront pas voir votre profil de dating. Celui-ci aura sa propre boîte de messagerie, qui ne permettra d’envoyer ni liens ni fichiers, par sécurité » ajoute 20 Minutes qui a relayé l’information.
 
C’est d’autant plus préoccupant pour les sites de rencontre que la base de données de Facebook et ces centaines de millions d’utilisateurs lui donne une force de frappe monumentale et des arguments de taille pour ceux qui pourraient être intéressés. « Pour jouer les Cupidon, le service utilisera un algorithme dédié qui prendra en compte les intérêts et les amis en commun, notamment. Alors que Facebook, en plein scandale Cambridge Analytica, est menacé de désamour par ses abonnés, il jure que les données fournies sur votre profil de dating ne serviront pas à vous envoyer de la pub ciblée », contextualise le gratuit.
 
Signe que la nouvelle est vraiment une menace, les actions des groupes qui sont positionnés sur les rencontres en ligne ont décroché à la bourse. « Cette évolution a de quoi inquiéter la concurrence, vu la force de frappe massive que va donner à Facebook sa base de deux milliards d’utilisateurs. L’action de Match Group, l’entreprise américaine qui possède Tinder, Match.com - l’un des principaux sites de rencontres aux Etats-Unis - ou OkCupid, s’est effondrée à Wall Street après cette annonce. Celle du réseau de Mark Zuckerberg a gagné 1,1 % » conclue 20 Minutes.




Dans la même rubrique :
< >