Speedy Life
Actu

​Salon de l’automobile : les Français en patron


Clarisse Rosius
Mercredi 3 Octobre 2018




Pour l’ouverture du Salon de l’automobile à Paris, les constructeurs français arrivent avec le torse bombé. Les excellents résultats de l’année encouragent les marques à mettre en avant leurs nouveaux arguments.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
PSA et Renault ont tous les deux dépassés la barre des deux millions de véhicules au premier semestre et trustent le classement des voitures les plus vendues en France. Des résultats réjouissants qui donnent des airs de célébration au Salon de l’automobile qui ouvre ses portes à Paris. « Cette 120e édition, baptisée cette année "Paris Motor Show", ouvre ses portes, jeudi 4 octobre, Porte de Versailles. Si pour la première fois, les motos sont exposées en même temps que les voitures, tous les constructeurs automobiles ne sont pas là. Mazda, Volkswagen et Opel entre autres se sont fait porter pâle cette année. En revanche, les Français sont à l'honneur » écrit la rédaction web de France TV Info.
 
La situation est d’autant plus exceptionnelle pour PSA qui a traversé de très mauvaises passes et étaient – à en croire ses dirigeants actuels – en quasi faillite il y a cinq ans. « En 2013, personne n'aurait parié sur le fait qu'au premier semestre 2018, la rentabilité du groupe PSA aurait été supérieure à la rentabilité des groupes premium allemands (…) Nous avons une approche chez PSA qui est une approche darwinienne, soit nous nous adaptons, soit nous disparaissons » a déclaré le PDG du groupe, Carlos Tavarez.
 
Une des clés du succès des Français, et particulièrement Renault en la matière, est l’investissement dans l’électrique. Alors que les marques les plus prestigieuses présentent leurs premiers modèles destinés au grand public, la marque au losange est déjà très impliquée dans le domaine. « La future mobilité va se mesurer, non pas simplement en nombre de véhicules, mais beaucoup plus en nombre de kilomètres parcouru par le véhicule. C’est cette capacité à utiliser les véhicules de manière partagé, de façon connectée, et à un certain stade sans chauffeur, qui fera la future mobilité à laquelle nous allons assister » a déclaré le bras droit de Carlos Ghosn pour Renault, Thierry Bolloré.