Speedy Life
Actu

A cause d’un tweet rageur, Elon Musk pourrait perdre la direction de Tesla


Clarisse Rosius
Mercredi 27 Février 2019





L’excentrique milliardaire Elon Musk pourrait bien perdre la tête de la société Tesla à cause d’un Tweet. Le gendarme américain de la bourse envisage une sanction exemplaire contre ce dernier accusé de messages mensongers concernant les objectifs de Tesla sur le réseau social.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
On ne badine pas avec une société cotée. Elon Musk pourrait bien réaliser à ses frais que ses sorties inconsidérées sur Tweeter peuvent avoir des conséquences importantes. « M. Musk, 47 ans, est un des patrons américains les plus inventifs et visionnaires. Il est aussi l'un des plus imprévisibles, notamment sur le réseau social Twitter où il communique souvent au mépris des règles imposées aux dirigeants d'entreprises cotées en Bourse. La SEC l'a ainsi accusé lundi d'avoir violé les termes d'un accord à l'amiable conclu fin septembre 2018, stipulant qu'il devait éviter d'envoyer tout tweet pouvant influer sur le cours de l'action » raconte Boursorama, s’appuyant sur une dépêche AFP.

Or, Elon Musk n’est pas parvenu à obéir. « le 19 février, M. Musk a tweeté que le constructeur de véhicules électriques allait produire 500.000 voitures en 2019, quand le groupe ne parlait jusqu'ici que d'environ 400.000 unités du fait de problèmes de production rencontrés par son Model 3. Quatre heures plus tard, le milliardaire rectifiait le tir: "Voulais dire que le taux de production annualisé à la fin de 2019 serait probablement d'environ 500.000 (unités), c'est-à-dire 10.000 voitures par semaine. Les livraisons pour cette année demeurent attendues à environ 400.000" unités. »

Le Conseil d’administration de Tesla a été mis au pied du mur par la SEC. En effet, les communications des sociétés cotées sont très réglementées et les fausses informations peuvent avoir des conséquences économiques catastrophiques. « Le 19 février 2019 M. Musk a tweeté +Tesla a produit zéro voiture en 2011 mais en produira environ 500.000 en 2019+. M. Musk n'a ni cherché ni obtenu d'approbation pour la publication de ce tweet qui était inexact et a été diffusé auprès de plus de 24 millions de personnes » fustige la SEC.  L’action avait en effet grimpé de dix points après la publication du Tweet. Le gendarme boursier a ainsi promis des sanctions exemplaires et sous-entendu que sa position de PDG pourrait être en péril.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Juillet 2019 - 16:53 Pas d'âge pour travailler à l'étranger