Speedy Life
Tendances

À l'aise Blaise


Mercredi 13 Avril 2016




Après des années de confort aléatoire, les vêtements dans lesquels on est à l’aise sont à nouveau privilégiés, voire encouragés.


À l'aise Blaise
À l’aise Blaise. Cool Raoul, pourrait-on aussi dire pour décrire la tendance actuelle. Après des années de confort aléatoire, pour ne pas dire d’inconfort, l’aisance revient sur le devant de la scène. Comprendre, porter des vêtements dans lesquels on est à l’aise. Donc, des jeans larges, des sneakers, du plat, des combinaisons bleu de travail, des bas de pyjama citadins et diurnes, des vestes XL à poches oversized… Être bien dans ses baskets en somme. Et en finir avec « les tyrannies de l’esthétique », selon le site madame.lefigaro.fr.
 
Pour autant, cela ne signifie pas aller s’habiller chez Décathlon comme au sommet de la tendance normcore. Il s’agit d’être cool, mais aussi d’être féminine. Quand bien même, la star du Net, Solange, cartonne avec sa vidéo-tuto Pas féminine (5 leçons). Dans ce film un rien stressant, qui a été vu 10 millions de fois, elle enjoint les femmes à laisser tomber talons hauts, « épilation au millimètre du pubis et minceur obligatoire. »
 
Tout cela renvoie les femmes à leur rapport à la féminité. Et cette année, voire cette saison, il semblerait qu’on salue « l’avènement d’une nouvelle féminité, apaisée, libre et forte », rapporte Le Figaro. Et de citer : « Victoria Beckham venant saluer à la fin d’un défilé en pantalon et sneakers » sans préciser pour autant que la visionnaire  Phoebe Philo (Céline), l’avait fait en son temps, Stan Smith aux pieds. Ou que la créatrice Vanessa Seward revendique des collections « pour une femme piétonne, arpentant à l’aise les rues des villes. »
 
Du coup, pour une fois, les podiums sont raccords avec la rue : dans la ville, on voit glisser pléthore de slippers, sneakers, babouches, néo-chaussons ou mocassins. Mais aussi, des cheveux flous, voire fous et frisottés, les « mains libres » peut-on lire dans Le Figaro, à coup de grandes poches ou de sacs, besaces en bandoulière ou de sacs à dos. Cela confère « une allure normale et aimable » dixit Le Figaro. Autrement dit, FACILE, c’est le maître mot. Décomplexé aussi, autre expression pour signifier bien dans ses baskets.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Septembre 2018 - 18:55 La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée