Speedy Life
Actu

Alcool en groupe autour du canal Saint Martin : c’est non dit le ministre de l’Intérieur


Clarisse Rosius
Mardi 12 Mai 2020





Le premier jour de déconfinement a donné la même idée à trop de monde. Alors que les bars et les restaurants sont encore fermés, des groupes se sont constitués dehors pour se retrouver. Une tendance qui a poussé le ministre de l’Intérieur à interdire carrément la consommation d’alcool aux abords du canal Saint Martin.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Ce genre de focus sur un événement en particulier est devenu notre réalité depuis début mars. C’est le jeu préféré des réseaux sociaux. Sur ces supports, s’indigner est un raccourci vers le succès et est devenu un sport national. On a ainsi vu les photos des personnes qui se regroupent autour du Canal Saint Martin pour boire des bières. On a ensuite vu des policiers intervenir pour que finalement le ministère de l’Intérieur prenne solennellement une décision concernant uniquement cet endroit. 

« La réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun. Face à l’irresponsabilité de certains comportements, j’ai demandé au préfet de Police d’interdire la consommation d’alcool le long du canal Saint-Martin et des voies sur berges », écrit Christophe Castaner sur Twitter. Une décision concernant un seul endroit qui rend encore plus flagrant cet enchainement de mini buzz sur les réseaux sociaux qui pousse les autorités à agir pour ne pas donner l’impression qu’ils sont dépassés par les événements. « Le préfet de Police déplore d'avoir à prendre, dès le 1er jour du déconfinement, des mesures d'interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique tant que le respect des consignes sanitaires n'est pas considéré par tous non comme une obligation mais comme un devoir » a aussi réagi la préfecture de Paris qui a aussitôt dégainé un communiqué de presse.

Des séquences comme celle-ci on risque d’en avoir quasiment tous les jours pendant encore un moment. Montrer du doigt des irresponsables, critiquer les comportements qui ont l’air d’être à rebours de la situation pour ensuite voir les autorités agir uniquement sur ces cas très particuliers. Car pour ceux qui le veulent on peut encore boire de l’alcool en groupe ailleurs. Jusqu’à qu’une photo finisse sur Twitter.





Rss

Les News