Speedy Life
Vite dit!

Alerte sur les torchons de cuisine, nids à bactéries


Clarisse Rosius
Mardi 12 Juin 2018




Lors de la réunion de la Société américaine de microbiologie des universitaires ont présenté une étude sur les conséquences hygiéniques des torchons dans les cuisines. Leur utilisation pour la vaisselle, le nettoyage et l’essuyage des mains en fait de formidables nid à microbes.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les torchons sont des nids à microbes. On s’en doutait franchement mais de le voir dit par des chercheurs met un petit coup de pression. A l’occasion de la réunion annuelle de la Société américaine de microbiologie, des universitaires de l’île Maurice ont présenté les résultats de leurs analyses de torchons de cuisines et leur conclusion est sans appel.

« Sur cent torchons de cuisine analysés par l’équipe de scientifiques mauriciens, quarante-neuf étaient hôtes d'un foyer prolifique de bactéries : après un mois d’utilisation, 36,7% des torchons avaient développé des coliformes (dont la bactérie E.coli fait partie), 36,7% des entérocoques et 14,3% des staphylocoques dorés. La plupart du temps, ces bactéries engendrent des intoxications alimentaires, mais dans certains cas elles peuvent conduire à de graves infections pouvant entraîner la mort » rapport le site Slate.fr.

Des conclusions très alarmantes qui s’explique par les drôles d’habitudes que l’on peut avoir avec les torchons. Alors que le bon sens nous invite à bien séparer les ustensiles en fonction de leur utilisation, les torchons sont dangereux parce que multiusages. Que ce soit pour sécher la vaisselle, s’essuyer les mains ou sécher une surface ces morceaux de tissus sont problématiques parce qu’ils ont plusieurs vocations.

Par ailleurs, les chercheurs montrent que les dangers varient très largement en fonction des habitudes alimentaires et des exigences hygiéniques des foyers. « Les chercheurs ont indiqué que les souches de coliformes et entérocoques étaient trouvées en «prévalence plus élevée» dans les foyers qui consomment de la viande. En ce qui concerne la présence d'E.coli, les scientifiques ont signalé qu'il pouvait s'agir de mauvaises pratiques en matière d'hygiène de la part de familles participantes, étant donné que l'on retrouve aussi cette bactérie dans les matières fécales » poursuit pour notre plus grand plaisir la version française du site Slate.