Speedy Life
Actu

Allaiter son enfant diminue les risques d’obésité


Clarisse Rosius
Jeudi 2 Mai 2019





Une nouvelle étude de grande ampleur portée par l’OMS démontre les bienfaits de l’allaitement pour la santé des nourrissons. S’appuyant sur les données de 30 000 enfants, ce travail montre que les enfants qui ont été nourris au sein sont moins touchés par l’obésité que les autres.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le sein plutôt que le lait en poudre. Alors que durant des années, l’allaitement était proscrit dans les milieux médicaux, désormais les études se succèdent pour en démontrer les bienfaits. « Les bébés allaités ont moins de risque de devenir obèses que ceux nourris au lait en poudre, en particulier si l'allaitement dure au moins six mois, rapporte une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiée mardi, qui porte sur 16 pays européens » relève BFMTV .

S’appuyant sur les données de 30 000 enfants, l’OMS assure que les enfants qui n’ont pas été allaités ont 22% de chances en plus d’être obèses par rapport aux autres. « L'étude, coordonnée par l'Institut national de santé Ricardo Jorge (INSA), du Portugal, établit un lien entre la durée de l'allaitement et son caractère protecteur contre l'obésité, puisque les enfants allaités moins de 6 mois présentent 12% de risque en plus d'être obèses à l'âge de 6 à 9 ans que ceux ayant bénéficié d'un allaitement prolongé » lit-on plus loin.

Curieusement, l’écart est plus faible en France que dans les autres pays étudiés. « Cette différence statistique, établie sur la moyenne des 16 pays étudiés, se retrouve de façon nette dans certains pays. Ainsi, en Italie, 21,2% des enfants de 6 à 9 ans n'ayant jamais été allaités sont obèses, contre 16,8% pour la moyenne de cette tranche d'âge. En revanche, en France, l'écart est peu significatif, avec autour de 7% d'enfants obèses quel que soit leur mode d'alimentation au début de leur vie » ajoute BFM.

Des nuances qu’il faut souligner pour éviter les inquiétudes inutiles. En revanche l’OMS est suffisamment confiante dans la fiabilité des résultats pour encourager les autorités sanitaires à continuer à sensibiliser autour des bienfaits du sein pour les nouveaux nés. L’organisation encourage un allaitement exclusif pendant au moins six mois. Elle conseille notamment aux pays d’encadrer plus vigoureusement les campagnes marketing des laits maternels en poudre. Ces derniers se présentant trop souvent comme aussi bons que le lait naturel.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Février 2021 - 21:10 Hôtellerie : tout le monde coule sauf Airbnb