Speedy Life
Tendances

Amazon ne pourra pas livrer par drones


Mardi 24 Juin 2014





Ce n'est pas demain la veille qu'Amazon livrera les commandes par drones. Jeff Bezos, le bouillant PDG du distributeur, avait il y a quelques mois levé le voile sur le projet Prime Air : des quadricoptères équipés de paniers qui peuvent livrer de petits objets en 30 minutes plutôt que 24 ou 48 heures.


Un projet excitant, en particulier pour tous les clients d'Amazon habitant non loin d'un dépôt de l'entreprise. Mais les drones Prime Air ne sont pas prêts à prendre leur envol. La FAA, l'administration américaine en charge de la sécurité aérienne, a opposé son véto. L'organisme a réitéré qu'il prendrait toutes les actions légales pour empêcher Prime Air ou d'autres initiatives du même genre (UPS et FedEx réfléchissent aussi à des systèmes équivalents) de décoller.
 
La FAA a édicté un ensemble de règles pour les drones civils, assimilés dans la même catégorie que les maquettes, qui empêchent effectivement Amazon de s'en servir comme livreurs. Il est notamment interdit de voler en dehors d'un club de modélisme ou pour des raisons commerciales. Voilà qui restreint drastiquement le champ des possibles…
 
Amazon avait de toutes manières déjà préparé le terrain à cette interdiction. En présentant Prime Air, l'entreprise avait ainsi signalé que le projet restait soumis à l'autorisation de la FAA… ce qu'elle n'a pas obtenu. Dommage. Les drones civils sont de moins en moins autorisés à voler là où leurs pilotes le souhaiteraient. Le service des parcs et forêts a ainsi, toujours aux États-Unis, interdit le survol des parcs par ces drôles d'objets volants.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020